DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA: Ntilikina (New York Knicks) veut "arrêter de trop réfléchir"

Vous lisez:

NBA: Ntilikina (New York Knicks) veut "arrêter de trop réfléchir"

NBA: Ntilikina (New York Knicks) veut "arrêter de trop réfléchir"
Taille du texte Aa Aa

Pour sa deuxième saison avec les New York Knicks, le meneur français Frank Ntilikina, 20 ans, veut se fier à son instinct et "arrêter de trop réfléchir", a-t-il expliqué lundi lors du traditionnel "media day", journée consacrée à la presse par toutes les franchises NBA.

QUESTION: Comment abordez vous cette deuxième saison en NBA ?

REPONSE: "J’ai la même approche que l’année dernière: faire les meilleurs matches possibles et la meilleure saison possible. Rien ne va changer à ce niveau là. Je vais toujours chercher à faire le maximum. Après, le fait d’avoir passé ma saison +rookie+ l’année dernière va beaucoup m’aider, parce que je sais à quoi m’attendre. C’est ce qui me motive aujourd’hui et me fait dire que je suis capable de faire une meilleure saison".

Q: Quels aspects avez le plus travaillé pendant la préparation estivale ?

R: "Tout ce qui peut m’aider à être plus à l’aise sur le terrain en attaque. Ça passe par regarder beaucoup de vidéos, voir ce que j’ai fait l’année dernière, voir où j’ai eu du mal à être performant et travailler ces choses-là pour être confiant et ne me laisser aucune limite. J’ai aussi fait un gros travail physique. J’ai grandi, j’ai vu mon corps se transformer. C’est très intéressant. Ça va me permettre d’évoluer à des postes différents. Le coach (David) Fizdale aime bien les systèmes de jeu où ses joueurs n’ont pas de poste fixe. Je vais devoir défendre contre des meneurs plus puissants que moi, voire contre des ailiers. Je vais continuer à travailler sur mon physique pour être compétitif".

Q: Quels conseils vous a prodigués le nouvel entraîneur des Knicks David Fizdale ?

R: "Il m’a dit de plus me fier à mon instinct et d’arrêter de trop réfléchir. Je réfléchissais sans doute un peu trop sur le terrain la saison dernière et ça a fait baisser ma confiance. On a parlé de ça dès notre première conversation pour savoir comment exprimer mon jeu le mieux possible. Avoir un coach qui vous pousse à faire ça, c’est excellent pour l’état d’esprit et pour la confiance".

Propos recueillis par Daniel HOFFMAN

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.