DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: suspension de terrain avec sursis et 30.000 euros d'amende pour le Stade Français

Vous lisez:

Top 14: suspension de terrain avec sursis et 30.000 euros d'amende pour le Stade Français

Top 14: suspension de terrain avec sursis et 30.000 euros d'amende pour le Stade Français
Taille du texte Aa Aa

La commission de discipline a infligé au Stade Français une suspension de terrain pour un match avec sursis et une amende de 30.000 euros pour l'intrusion d'un spectateur lors du match de Top 14 disputé à Jean-Bouin contre Toulon, a annoncé mercredi la Ligue nationale de rugby (LNR).

La sanction, infligée pour "négligence en matière de sécurité", entraîne la révocation du sursis pour une amende de 10.000 euros prononcée à l'encontre du club parisien lors d'un précédent incident relatif à la sécurité survenu début 2018.

Le club de la capitale dispose d'un délai de sept jours pour faire appel de cette décision devant la commission d'appel de la Fédération française (FFR).

Le 16 septembre, lors d'une fin de match de la 4e journée archi-dominée par Paris (37-10), une bagarre avait éclaté entre le Parisien Sekou Macalou et le Toulonnais Julian Savea.

Un spectateur visiblement proche de Macalou était alors entré sur la pelouse, se mêlant aux explications verbales entre les deux équipes. Après un moment de flottement, l'individu était sorti volontairement du terrain, se montrant d'abord agressif envers le personnel de sécurité qui peinait à le maîtriser, avant d'accepter de se faire éconduire hors de l'enceinte.

En décembre 2011, le Biarritz Olympique avait écopé d'une suspension d'un match ferme pour des incidents ayant émaillé la réception de Bayonne. Lucien Harinordoquy s'était notamment introduit sur la pelouse du stade Aguiléra pour venir au soutien de son fils Imanol Harinordoquy, mêlé à une bagarre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.