DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boxe: le champion des welters Victor Ortiz accusé de viol

Vous lisez:

Boxe: le champion des welters Victor Ortiz accusé de viol

Boxe: le champion des welters Victor Ortiz accusé de viol
Taille du texte Aa Aa

L'ancien champion du monde des poids welter Victor Ortiz, suspecté d'avoir commis un viol, ne montera pas sur le ring samedi après avoir été arrêté mardi à Oxnard en Californie, a annoncé sur Instagram le boxeur qu'il devait affronter, John Molina Jr.

Ortiz s'est rendu de lui-même à la police après que les autorités ont reçu une plainte pour viol à l'encontre du boxeur. Le crime se serait déroulé le 19 mars, date à laquelle une femme a déclaré à la police d'Oxnard qu'elle aurait été agressée sexuellement à l'intérieur d'une maison.

Les procureurs du comté de Ventura ont annoncé que Victor Ortiz doit comparaitre le 1er octobre devant la Cour Supérieure du Comté de Ventura afin d'être confronté aux nombreuses charges qui pèsent sur lui.

Sa remise en liberté sous caution avait laissé planer le doute sur une possible participation au combat organisé samedi dans l'Ontario pour la série télévisée Premier Boxing Champions. Son adversaire a donc mis fin au suspens.

"Je suis désolé pour tous mes amis, ma famille et mes fans", a écrit Molina dans son post Instagram. "J'étais plus que prêt pour ce combat... Je reviendrai sur le ring très bientôt et je serai de retour à la maison dimanche."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.