DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Montpellier étouffe Perpignan

Vous lisez:

Top 14: Montpellier étouffe Perpignan

Top 14: Montpellier étouffe Perpignan
Taille du texte Aa Aa

Montpellier n'a pas brillé, mais adossé sur une défense de fer pendant 75 minutes, le MHR a décroché samedi à Perpignan (23-20) son premier succès de la saison à l'extérieur lors de la 6e journée de Top 14.

Les Montpelliérains grimpent à la 5e place provisoire du classement. L'équipe catalane courageuse, joueuse, mais trop longtemps inoffensive, encaisse, elle, son sixième revers de suite. Et elle ne se consolera pas d'avoir décroché le bonus défensif dans le temps supplémentaire.

Montpellier a tenu lui le bonus offensif jusqu'à cinq minutes de la fin. Cependant, il n'a jamais vraiment convaincu. Plus denses, plus solides, un peu moins indisciplinés, les Héraultais ont en fait essentiellement construit leur succèau s sur leur défense de fer.

Pour le jeu, on repassera alors qu'après l'écrasante victoire contre Toulouse (66-15), on pouvait espérer autre chose.

Bousculés en mêlée, les Héraultais ont démontré un réalisme froid, notamment en première période. Galletier a inscrit le premier essai, après un ballon porté (5e) et Serfontein a bonifié un admirable coup de pied rasant de Reilhac (32e). Entre temps, il n'y a rien eu. Ou presque.

- "Trop de fautes" -

"Il y a trop de fautes. Ils viennent chez nous, on arrive à défendre, mais on manque de patience, on va chercher un ballon qu'il ne fallait pas, on fait trop de petites fautes", a déploré le manager de Montpellier Vern Cotter, satisfait du succès de "justesse" au terme d'un match "vraiment pas top". "Dans l'ensemble on peut dire que c'était chaud", a-t-il constaté.

Le finaliste malheureux du dernier Top 14 s'est donc contenté de vivre des fautes catalanes. Alors que le champion de France de Pro D2 a enchaîné les temps de jeu et a dominé territorialement.

Seulement, jouer n'est pas forcément gagner. Surtout quand on ne met jamais en danger la défense adverse. Le troisième essai signé Nagusa, après un coup de pied en diagonale de Goosen, a alors semblé tuer le match (23-6, à la 55e).

"On a le sentiment d'être passé encore à côté d'une victoire à domicile. J'ai un sentiment positif ce soir parce que j'ai vu mes coéquipiers qui se sont battus, qui luttent jusqu'à la fin. On travaille, j'ai le sentiment qu'on veut tous aller vers le même sens, mais je vois sur ce match que chacun individuellement on doit encore progresser. Ce soir, on est frustré, mais pas résigné", a commenté le pilier gauche de Perpignan Enzo Forletta

Seulement, Montpellier, pourtant à 15 contre 13, a bafouillé son rugby. De quoi permettre à l'orgueil catalan de décrocher ce fameux bonus défensif dans les cinq dernières minutes avec deux essais d'Acébès et Bachelier. Un maigre lot de consolation avant un déplacement à Pau.

Montpellier devra lui hausser le ton face à Toulon dimanche prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.