DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boxe: Fury veut faire de la "limonade" de Wilder

Vous lisez:

Boxe: Fury veut faire de la "limonade" de Wilder

Taille du texte Aa Aa

L'ancien champion du monde des lourds Tyson Fury a refusé le statut de "challenger" avant d'affronter le champion WBC Deontay Wilder le 1er décembre à Los Angeles, promettant de faire "de la limonade" de l'Américain.

"Je ne suis le challenger de personne. Je suis le champion du monde des lourds sortant, la crème de la crème. Ce sera deux champions qui s'entrechoquent", a déclaré le controversé Britannique lors d'une conférence de presse houleuse à Londres.

Fury (30 ans), ancien champion IBF, WBA et WBO de la catégorie-reine, a repris sa carrière en 2018 après trois années de pause et de controverses. Il est invaincu et affiche à son palmarès 27 victoires, dont 19 par KO.

"C'est un citron et je vais le presser. Je vais en faire de la limonade", a lancé Fury, alors que les deux boxeurs ont dû être séparés par la sécurité.

"Quand je dis que je suis le meilleur, le plus méchant type de la planète, je pense chaque mot. Quand je pense à Tyson Fury, je pense à un KO dévastateur. Il sait qu'il va prendre un KO", a répondu l'Américain invaincu en 40 combats.

"Il va ressentir de la douleur comme jamais dans sa vie", a-t-il ajouté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.