DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NHL: sa malédiction disparue, Washington veut confirmer

Vous lisez:

NHL: sa malédiction disparue, Washington veut confirmer

NHL: sa malédiction disparue, Washington veut confirmer
Taille du texte Aa Aa

Washington et son emblématique capitaine Alex Ovechkin ont enfin décroché la Coupe Stanley en juin, mais ils ne sont pas rassasiés avant le coup d'envoi mercredi de la saison 2018-19 de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (NHL).

Après bien des échecs et désillusions lors de ses douze saisons précédentes en NHL, Ovechkin a offert à ses Capitals le titre suprême en mettant fin à la saison de rêve des Vegas Golden Knights (4-1).

Le prolifique buteur russe a profité pleinement de son triomphe en apportant le trophée à Moscou en pleine Coupe du monde de football, et a savouré sa revanche sur... les journalistes et autres consultants.

"On ne me posera plus jamais cette question, on ne doutera plus jamais de moi. A force de l'entendre, je ne pouvais pas m'empêcher d'y penser, mais la question +Vous considérez vous comme un grand joueur sans avoir remporté la Coupe Stanley?+, c'est fini", s'est-il réjoui.

A 33 ans, "Ovi", sacré meilleur buteur de NHL à sept reprises et triple MVP (meilleur joueur) du championnat le plus relevé de la planète, pourrait bien enfoncer le clou dès cette saison.

Les Capitals ont conservé tous leurs joueurs-clé, à part leur gardien de but remplaçant Philipp Grubauer, parti à Colorado, tandis que leur entraîneur Barry Trotz, recruté par les New York Islanders, a été remplacé par son adjoint Todd Reirden.

"C'est une situation extrêmement confortable pour tout le monde, on se connaît déjà tous, on n'a rien eu à changer dans ce groupe", a assuré le nouveau coach.

- La revanche de McDavid? -

Les Capitals donneront le coup d'envoi de la saison à domicile mercredi contre les Boston Bruins, l'une des équipes de la conférence Est capable de leur poser des problèmes. Au même titre que Tampa Bay, Toronto, renforcé à l'intersaison par John Taveres (77 M USD sur sept ans), les Islanders et Pittsburgh, sacré en 2016 et 2017.

"Cela fait des mois que j'attends ce moment", a prévenu la star des Penguins, Sidney Crosby, éliminé en demi-finales de conférence par Washington (4-2).

A l'Ouest, personne ne prendra à la légère les Vegas Golden Knights qui, dès leur première saison en NHL, ont réécrit l'histoire en se hissant en finale, à la surprise générale.

"Cela sera plus compliqué, beaucoup ne nous prenaient pas au sérieux la saison dernière", a prévenu l'international français Pierre-Edouard Bellemare.

Derrière son impressionnant gardien Marc-André Fleury, Las Vegas peut remporter le jackpot, même si San Jose, qui a recruté le défenseur suédois Erik Karlsson, Nashville et Winnipeg ont aussi de solides arguments.

A suivre aussi, Edmonton et son prodige Connor McDavid, joueur le plus prolifique de NHL la saison dernière avec 108 points (41 buts, 67 passes), et très revanchard après avoir manqué les play-offs.

"Peu m'importe mes statistiques, je veux gagner des matches", a prévenu le capitaine des Oilers, comparé depuis l'adolescence à son illustre compatriote Wayne Gretzky.

Après le départ pour le Championnat russe (KHL) de Yohann Auvitu, passé par New Jersey et Edmonton, il reste deux Français en NHL, Bellemare et Antoine Roussel, en attendant Alexandre Texier qui, drafté par Colombus en 2017, continue de s'aguerrir en Finlande.

Roussel a quitté, après six saisons, Dallas pour Vancouver, mais victime d'une commotion cérébrale à l'entraînement il a manqué le stage de reprise et ne disputera pas le, voire les premiers matches des Canucks. Vancouver n'a plus participé aux play-offs depuis 2015.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.