DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Los Angeles: quatre arrestations pour des cambriolages chez des célébrités

Vous lisez:

Los Angeles: quatre arrestations pour des cambriolages chez des célébrités

Los Angeles: quatre arrestations pour des cambriolages chez des célébrités
Taille du texte Aa Aa

Quatre personnes ont été arrêtées à Los Angeles, soupçonnées d'avoir cambriolé les domiciles de célébrités, dont la chanteuse Rihanna ou encore le joueur de base-ball Yasiel Puig, a annoncé la police mardi.

Il s'agit de deux jeunes hommes de 19 ans, un autre de 18 ans et de la mère de l'un d'entre eux, âgée de 34 ans. Les autorités pensent qu'ils ne constituent qu'une partie d'une bande spécialisée dans les cambriolages de célébrités.

Lors de leur interpellation, les policiers ont mis la main sur une liste d'adresses de leurs futures cibles. Parmi elles se trouvait le domicile du basketteur LeBron James, des acteurs Viola Davis et Matt Damon.

Ils ont également saisi des sacs à main, des portefeuilles, des montres, des bijoux et un pistolet.

Ils s'en prenaient aux domiciles "d'acteurs, de producteurs, de musiciens et de sportifs professionnels", a affirmé Lillian Carranza, une responsable de la police de Los Angeles lors d'une conférence de presse.

"Les maisons étaient ciblées à partir des publications des victimes sur les réseaux sociaux, de leurs tournées ou voyages. Les voleurs pensaient qu'il n'y aurait personne au domicile et qu'ils y trouveraient des biens de valeur", a-t-elle expliqué.

Ces deux dernières années, les domiciles des chanteuses Alanis Morissette, Nicki Minaj et Emmy Rossum ont également été cambriolés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.