DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Golf: une spectatrice blessée à la tête lors d'un tournoi en Ecosse

Vous lisez:

Golf: une spectatrice blessée à la tête lors d'un tournoi en Ecosse

Golf: une spectatrice blessée à la tête lors d'un tournoi en Ecosse
Taille du texte Aa Aa

Une femme a été blessée à la tête au cours d'un tournoi du circuit européen de golf EPGA jeudi à Saint-Andrews, en Ecosse, moins d'une semaine après un accident similaire lors de la Ryder Cup en France.

La spectatrice a été touchée par une balle après un coup à la trajectoire mal maîtrisée du tenant du titre Tyrrell Hatton sur le trou N.15 du parcours de Kingsbarns. La tête en sang, elle a été prise en charge par les secouristes.

L'incident survient moins d'une semaine après la blessure d'une spectatrice lors d'un match de double de la Ryder Cup le 28 septembre dernier à Saint-Quentin-en-Yvelines (France).

Cette femme de 49 ans, Corine Remande, a perdu la vision de son œil droit et décidé de porter plainte contre les organisateurs pour "alerter sur la sécurité du public" et "obtenir des réponses" après cet accident rarissime, a-t-elle expliqué mercredi à l'AFP.

L'Américain Brooks Koepka, responsable de la blessure de Corine Remande, et également présent en Ecosse cette semaine, a fait part de son émotion en apprenant la gravité de la blessure de celle-ci.

"Hier (mardi, NDLR) était probablement un des pires jours de ma vie", a déclaré Koepka dans la conférence de presse avant le début du tournoi Alfred Dunhill, "personnellement je n'ai pas eu trop de tragédies dans ma famille, ni de décès tragique, je pense avoir été plutôt chanceux", a-t-il ajouté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.