DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Disparition du président chinois d'Interpol: Paris "s'interroge" et se dit "préoccupé"

Vous lisez:

Disparition du président chinois d'Interpol: Paris "s'interroge" et se dit "préoccupé"

Disparition du président chinois d'Interpol: Paris "s'interroge" et se dit "préoccupé"
Taille du texte Aa Aa

Paris "s'interroge" sur la "disparition inquiétante" du président chinois d'Interpol et se dit "préoccupé par les menaces" contre sa femme, a indiqué vendredi le ministère de l'Intérieur.

"La France s’interroge sur la situation du président d’Interpol", Hongwei Meng, dont la famille est sans nouvelles depuis le 25 septembre, et est "préoccupée par les menaces dont son épouse a fait l’objet", indique le ministère, qui précise qu'"un dispositif policier adapté (était) mis en place pour garantir (sa) sécurité".

"Le 4 octobre en soirée, les services de police ont été informés, par son épouse, de la disparition inquiétante de M. Meng", et elle a affirmé "avoir récemment reçu des menaces via les réseaux sociaux et par téléphone", poursuit la même source.

"Interrogées par le bureau de liaison d’Interpol à Pékin, les autorités chinoises n’ont pour l’heure pas apporté de précisions", indique le ministère, ajoutant que "les échanges avec les autorités chinoises se poursuivent".

Hongwei Meng a rejoint la Chine par avion depuis Stockholm, a-t-on appris de sources concordantes.

Le siège mondial d'Interpol, organisation internationale de coopération policière rassemblant 192 pays, est installé à Lyon, ville où réside également la famille de M. Meng.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.