DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1 : toujours dans l'attente de Super Mario, Nice fera sans lui à Toulouse

Vous lisez:

Ligue 1 : toujours dans l'attente de Super Mario, Nice fera sans lui à Toulouse

Ligue 1 : toujours dans l'attente de Super Mario, Nice fera sans lui à Toulouse
Taille du texte Aa Aa

Avec aucun but marqué depuis le début de la saison, Mario Balotelli devra encore patienter pour faire trembler les filets après ladéci

sion de son coach Patrick Vieira de se passer de lui pour le déplacement de Nice à Toulouse vendredi pour la 9e journée de Ligue 1.

Troisième pire attaque de Ligue 1, Nice aurait pourtant bien besoin de Super Mario. "Choix du coach" indique simplement à côté du nom de l'Italien, classé parmi les "absents", le communiqué du club qui annonce la liste des joueurs retenus pour le match.

Le buteur avait pourtant effectué "une très bonne séance mercredi", selon son coach, qui reconnaît attendre "beaucoup de Mario, comme (il) attend beaucoup de Dante, Christophe (Jallet) et des cadres de l'équipe".

Ex-coéquipier de "Balo" à l'Inter Milan et à Manchester City, le grand Pat connaît bien Super Mario et se fait toujours son avocat.

"Je n'ai aucun doute sur son envie de retrouver son meilleur niveau", assure Patrick Vieira. Le nouveau technicien niçois s'était aussi présenté à la barre pour défendre son attaquant en petite forme physique lorsque la presse transalpine lui est tombé sur le dos après la piètre prestation de l'Italie devant la Pologne (1-1). "C'est le coupable idéal. Mais le problème est plus global", assurait Vieira.

- "Toujours le même dans le vestiaire" -

Le boss ne passe pas non plus tout à Balotelli. Il n'a pas mâché ses mots lorsque "Balo" a pris 15 jours de vacances de rab au cœur d'un été assez mouvementé, avec l'interminable feuilleton marseillais.

Vieira dialogue en direct avec un Mario découvert à 17 ans à l'Inter. Il a lui-même connu très jeune un vestiaire de grand club, celui de l'AC Milan, et sa hiérarchie implacable, et restait proche du jeune prodige chez les "Nerazzurri".

Sollicité sur Balotelli en 2010 par Manchester City, Vieira avait donné un avis favorable à son recrutement.

Les deux hommes sont restés en contact depuis et se respectent. Super Mario serait beaucoup plus ponctuel qu'auparavant, selon des proches du groupe, alors que les rendez-vous sont très matinaux pour les petits déjeuners en commun au club.

Lors de la défaite devant le PSG (3-0), où il est entré à la mi-temps à la place du latéral gauche Racine Coly, "il a peu touché de ballons mais les circonstances étaient compliquées. Il n'y a pas de cassure. Mario est toujours le même dans le vestiaire", plaide Pierre Lees-Melou.

- Il marque... à l'entraînement -

Lees-Melou assure lui aussi que "Mario s'est bien entraîné mercredi, il a même marqué pas mal de buts".

Le public aimerait bien voir ça, maintenant... Car Super Mario n'en a pas encore réussi un seul en L1. Il est vrai qu'entre suspension datant de la saison précédente, méforme et petites blessures (adducteurs, traumatisme costal), il n'a joué que trois matches.

Mais les supporters niçois, qui l'adulent toujours, avaient été habitués à des départs tonitruants de leur star italienne.

En 2016, arrivé le dernier jour du mercato, hors de forme, il avait réussi cinq buts en trois matches, dont deux doublés contre l'OM et Monaco, les deux grands rivaux du GYM.

La saison dernière, il avait commencé par cinq buts en cinq matches.

Bref, Nice ne peut pas se passer de son plus gros salaire, surtout avec une attaque patraque (6 buts marqués) et en reconstruction.

Depuis 26 mois, Mario pèse 43 buts en 66 matches toutes compétitions confondues.

De nombreux milieux se sont collés sans succès au poste d'avant-centre en début de saison.

L'ex-Lyonnais Myziane Maolida, 19 ans, est pour la première fois dans la peau d'un titulaire, Allan Saint-Maximin a parfois des coups de génie mais n'a pas encore trouvé la bonne formule avec 'Balo'. Et l'Italien doit regretter qu'il n'y ait plus le généreux Alassane Plea à ses côtés.

En attendant, il doit une revanche à ses fans, avant de revêtir peut-être à nouveau le maillot de l'Italie. Il a quinze jours pour prendre son élan avant de retrouver une de ses victimes préférées, l'OM le 21 octobre, où on parlera encore beaucoup de Balotelli...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.