DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nageur américain Ryan Lochte en cure de désintox à l'alcool

Vous lisez:

Le nageur américain Ryan Lochte en cure de désintox à l'alcool

Le nageur américain Ryan Lochte en cure de désintox à l'alcool
Taille du texte Aa Aa

L'Américain Ryan Lochte, sextuple champion olympique de natation et suspendu jusqu'en juillet 2019 pour violation de règles anti-dopage, suit un traitement pour vaincre une addiction à l'alcool, a annoncé son avocat à des médias.

Jeff Ostrow a indiqué vendredi au site TMZ, spécialisé dans l'information sur les célébrités, que Lochte suivait un traitement et qu'il espérait toujours se qualifier pour une cinquième participation aux Jeux Olympiques, à Tokyo en 2020.

"Ryan sait que vaincre cette maladie lui est maintenant indispensable pour éviter de prendre de mauvaises décisions à l'avenir, pour être le meilleur mari et père possible, et s'il veut atteindre son objectif de revenir à la domination dans les bassins pour ses cinquièmes JO à Tokyo en 2020", a déclaré l'avocat.

Ryan Lochte, 34 ans, 16 fois champion du monde de natation, a remporté au total 12 médailles olympiques.

Sa décision de se soigner intervient après un incident survenu dans son hôtel jeudi en Californie, où la police est intervenue après que le nageur a essayé de s'introduire par effraction dans sa propre chambre.

Moins de 24 heures plus tard, il était impliqué dans un accident de voiture à Gainesville (Floride). Il a été convoqué pour "conduite imprudente", sans qu'il soit fait mention de consommation d'alcool dans le rapport de la police, selon TMZ.

Le nageur avait été suspendu 10 mois en 2016 pour son implication dans une rocambolesque affaire d'agression inventée durant les JO de Rio, lors d'une soirée arrosée.

Lochte et ses coéquipiers Gunnar Bentz, Jack Conger et James Feigen avaient prétendu avoir été braqués par de faux policiers, alors qu'ils rentraient en taxi au village olympique. En réalité, ils avaient uriné sur les murs d'une station-service et arraché des affiches, avant de se quereller avec un vigile et avec leur chauffeur de taxi qui avaient appelé la police locale.

Le nageur américain purge actuellement une peine de 14 mois de suspension, jusqu'en juillet 2019, infligée par l'agence américaine antidopage pour violation des règles, après avoir reçu une perfusion intraveineuse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.