DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: des Bleus à l'envers à Shanghaï

Vous lisez:

Tennis: des Bleus à l'envers à Shanghaï

Gilles Simon, lors du tournoi de Metz, le 23 septembre 2018
@ Copyright :
FREDERICK FLORIN
Taille du texte Aa Aa

Une balle de match vendangée pour Gilles Simon, trois balles de set ratées pour Gaël Monfils: les deux têtes de liste tricolores n'ont pas réussi à saisir leur chance pour passer le premier tour lundi du Masters 1000 de Shanghaï, une mauvaise habitude.

La fin de saison est toujours éprouvante. Visiblement, elle l'est encore un peu plus pour les joueurs français, qui n'ont du reste guère brillé les mois précédents.

Que dire de la prestation de Gaël Monfils, 37e mondial, après sa défaite face au jeune talent grec Stefanos Tsitsipas, 15e mondial? Décousue, brillante par intermittence, mais surtout révélatrice d'un état de forme trop juste et d'une irrégularité qui a rythmé l'ensemble de sa saison. Ses trois balles de set obtenues dans la première manche cachent difficilement une fébrilité qui accompagne la "Monf'", longtemps blessée, depuis plusieurs mois maintenant, à l'image des ses trois défaites au premier tour que le Français vient d'aligner (Chengdu, Pékin).

Il l'a d'ailleurs lui-même reconnu après sa défaite en trois sets 7-6, 4-6, 6-4.

"Vu que je ne suis pas en confiance, je ne fais pas les bons choix (sur les points cruciaux, ndlr). J'ai besoin de retravailler. J'ai perdu vachement de poids, je ne me sens pas assez costaud physiquement. C'est mieux mais il faut que je prenne trois-quatre kilos de muscles et que je me ré-entraîne. Sur plein de frappes, je n'arrive pas à tenir mes abdos. Là, je sors et je suis touché. Il va falloir retravailler."

- Problème -

Un manque de travail qui le suit depuis plusieurs années et que le poids des années ne fait que mettre en valeur.

Gilles Simon n'a lui pas forcément ce problème, mais un autre bien plus enquiquinant en ce moment. Le Français, 31e mondial, ne parvient en effet pas à conclure ses matches depuis sa victoire fin septembre au tournoi de Metz.

Le Français a encore une fois gâché une balle de match face à l'Italien Marco Cechinnato, vainqueur 6-7, 6-4, 7-6. Ce genre de mésaventures arrive régulièrement au cours de la saison, sauf que là, il s'agit de la cinquième balle de match vendangée en deux matches. A Tokyo la semaine dernière, Simon, malgré un set d'avance et quatre balles de matches, s'était incliné face à l'Australien Alex De Minaur au premier tour, là aussi en 3 sets.

"Ça s'initie déjà sur la semaine dernière (défaite contre de Minaur, ndlr). C'était un match très dur. Le match d'aujourd'hui était catastrophique - notamment au début où je suis paralysé. Ce qui ne m'a pas plu, c'est mon niveau de stress et de tension en début de match. C'est une tournée qui ne fait pas du bien", a-t-il estimé.

Une tournée asiatique qui ne va pas non plus faire de bien à Adrian Mannarino, sorti en deux sets face à l'Italien Andreas Seppi 6-4, 6-4, et qui glisse irrémédiablement au classement depuis plusieurs semaines.

Cette journée n'a pas non plus réussi à Nick Kyrgios, 38e mondial, et toujours aussi illisible, sorti par l'Américain Bradley Klahn, un anonyme placé juste au-dessus du top 100 (108e mondial). Le Suisse Stan Wawrinka n'a pas non plus réussi à se défaire du Croate Born Coric, et est éliminé d'entrée tout comme Milos Raonic, 20e mondial, sorti en trois sets par l'Américain Macckenzie McDonald, 78e mondial.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.