DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2026: trois candidats, la ville hôte choisie en juin 2019 à Lausanne

Vous lisez:

JO-2026: trois candidats, la ville hôte choisie en juin 2019 à Lausanne

JO-2026: trois candidats, la ville hôte choisie en juin 2019 à Lausanne
Taille du texte Aa Aa

La ville hôte des Jeux olympiques d'hiver 2026 sera désignée en juin 2019 à Lausanne, siège du Comité international olympique, a décidé mardi l'instance qui a officialisé trois candidatures, celles de Calgary (Canada), Milan/Cortina d'Ampezzo (Italie) et Stockholm.

La candidature de la ville turque d'Erzurum avait été écartée la semaine dernière par la commission exécutive du CIO, pour des raisons "techniques".

Plusieurs villes un temps intéressées ont finalement renoncé, faute de soutien populaire, comme Sion (Suisse) et Schladming/Graz (Autriche).

Cette liste de trois candidatures pourrait encore se réduire, un référendum à l'issue incertaine étant prévu le 13 novembre à Calgary.

Le CIO fait globalement face à une raréfaction des candidatures pour les JO d'hiver alors que les énormes dépenses pour l'organisation des JO de Sotchi en 2014 ont refroidi les ambitions.

Ainsi, en 2015, Pékin n'avait qu'un seul rival, Almaty (Kazakhstan), lorsque la capitale chinoise à hérité des JO d'hiver-2022. Tour à tour, Stockholm, Cracovie (Pologne), Lviv (Ukraine) et Oslo s'étaient retirées.

La ville hôte des JO d'hiver 2026 devait à l'origine être choisie lors d'une session en septembre 2019 à Milan.

Mais la charte olympique prévoit qu'une session ne peut se tenir dans une ville candidate pour un tel vote. La 134e session du CIO se déroulera donc à Lausanne, autour du 23 juin 2019, pour coïncider avec l'inauguration du nouveau siège du CIO.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.