DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des Nations: l'Allemagne privée de Reus et Gündogan

Vous lisez:

Ligue des Nations: l'Allemagne privée de Reus et Gündogan

Ligue des Nations: l'Allemagne privée de Reus et Gündogan
Taille du texte Aa Aa

Quelques cinq mille jeunes enthousiastes et démonstratifs ont assisté mardi à Berlin au premier entraînement en public de l'équipe d'Allemagne depuis le désastre du Mondial, sans Marco Reus ni Ilkay Gündogan, deux cadres qui manqueront les matches de Ligue des Nations contre les Pays-Bas samedi et la France mardi.

Reus, fer de lance de l'attaque de Dortmund, actuellement en tête de la Bundesliga, souffre d'un genou, et Gündogan s'est blessé à une cuisse en Ligue des champions avec Manchester City à Hoffenheim (victoire de City 2-1).

Leon Goretzka, le milieu de terrain du Bayern Munich, n'est lui pas arrivé au rassemblement comme prévu mardi. Souffrant de problèmes musculaires, il est resté à Munich pour des examens complémentaires. La Fédération allemande DFB ne pouvait pas dire mardi s'il viendrait ou non rejoindre finalement l'équipe.

Le défenseur de Chelsea Antonio Rüdiger (aine) est également absent, tout comme deux néo-internationaux forfaits de dernière minute: le très prometteur milieu de terrain Kai Havertz, victime d'une contusion à un genou samedi en Bundesliga avec Leverkusen, et l'avant-centre de Fribourg Nils Petersen (épaule).

Deux joueurs n'ont pas participé à l'entraînement de mardi: le gardien de Francfort Kevin Trapp et le latéral Jonas Hector, restés au repos à l'hôtel.

L'ossature habituelle de joueurs du Bayern Munich est bien là, en revanche, mais leur fraîcheur mentale pose question, alors que leur club traverse une grave crise de résultats avec quatre matches consécutifs sans victoire, dont une fessée 3-0 à domicile samedi contre Mönchengladbach.

Pour l'Allemagne et surtout pour son sélectionneur Joachim Löw, ces deux matches de Ligue des Nations revêtent pourtant une importance cruciale.

Personne n'a oublié l'humiliation de l'élimination au premier tour du Mondial. Et dans les couloirs de la Fédération allemande, on reconnaît volontiers que le coach champion du monde 2014 est désormais "en sursis", même si aucun dirigeant ne l'a déclaré publiquement.

En cas de mauvais résultats, l'Allemagne pourrait avoir à disputer le 19 novembre à Gelsenkirchen contre les Pays-Bas un match décisif pour la relégation en groupe B de la Ligue des Nations. Une "descente" serait une nouvelle humiliation et mettrait le sélectionneur dans une situation plus que délicate.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.