DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Idleb: le retrait des armes lourdes de la future zone démilitarisée achevé, selon Ankara

Vous lisez:

Idleb: le retrait des armes lourdes de la future zone démilitarisée achevé, selon Ankara

Idleb: le retrait des armes lourdes de la future zone démilitarisée achevé, selon Ankara
Taille du texte Aa Aa

Le retrait des armes lourdes de la future zone démilitarisée d'Idleb, dernier grand bastion rebelle en Syrie, s'est achevé mercredi, a annoncé le ministère turc de la Défense.

"La Turquie a rempli ses responsabilités en tant que pays garant", affirme le ministère dans un communiqué. "Dans ce cadre, (...) le retrait des armes lourdes dans la zone démilitarisée d'Idleb s'est achevé le 10 octobre".

Le 17 septembre, la Turquie, soutien des rebelles, et la Russie, alliée du président Bachar al-Assad, avaient conclu un accord pour éviter un assaut du régime syrien contre Idleb, dernier grand bastion insurgé et jihadiste en Syrie, pays en guerre depuis 2011.

L'accord russo-turc prévoyait le retrait avant mercredi par les insurgés et les jihadistes des armes lourdes des secteurs qui feront partie d'une future "zone démilitarisée". Celle-ci, de 15 à 20 km de large, devra séparer les territoires insurgés de ceux contrôlés par le régime.

Rebelles et jihadistes ont respecté ce délai.

Si le retrait des armes lourdes, premier volet de l'accord russo-turc, a été mis en œuvre, la création d'une "zone démilitarisée" ne prendra forme qu'après le retrait des combattants jihadistes de la zone, qui doit avoir lieu d'ici lundi prochain.

En l'absence de toute communication officielle des jihadistes, le doute plane autour du respect de cette deuxième échéance.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.