DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Ligue de football russe demande une suspension à vie pour Mamaev et Kokorin

Vous lisez:

La Ligue de football russe demande une suspension à vie pour Mamaev et Kokorin

La Ligue de football russe demande une suspension à vie pour Mamaev et Kokorin
Taille du texte Aa Aa

La Première Ligue russe (RPL) a réclamé mercredi une suspension à vie, sur le territoire russe, pour les internationaux Pavel Mamaev et Alexander Kokorin, dont la virée nocturne qui s'est achevée dans la violence lundi continue d'agiter la chronique en Russie.

Le milieu de Krasnodar Pavel Mamaev et l'attaquant du Zenit Saint-Pétersbourg Alexander Kokorin s'étaient notamment attaqués à un haut fonctionnaire du ministère russe du Commerce dans un café du centre-ville de la capitale russe.

Les images de vidéosurveillance montrent Denis Pak être frappé au visage avec une chaise par Alexander Kokorin et Pavel Mamaev en venir aux mains avec un autre homme, collègue de Denis Pak. Quelques minutes avant, les deux hommes et leur entourage avaient passé à tabac en pleine rue le chauffeur d'une présentatrice de télévision.

"L'affaire est inhabituelle dans notre football et la Ligue a adressé une demande au comité d'éthique de la Fédération russe de football (RFS) pour leur imposer une suspension à vie", a déclaré mercredi le porte-parole de la RPL, Sergueï Alekseïev.

L'article 10 du règlement disciplinaire de la RFS prévoit parmi les sanctions sportives pouvant être appliquées aux joueurs "l'interdiction de toute activité liée au football" sur le territoire russe.

Depuis ces agressions, Pavel Mamaev et Alexander Kokorin sont restés invisibles, poussant le ministère de l'Intérieur à réclamer qu'ils se présentent à la police avant 18H00 (15H00 GMT), sous peine de lancer un mandat d'arrêt à leur encontre.

"Pavel Mamaev s'est présenté à la police", a ensuite précisé le service de presse de la police russe dans un communiqué.

La gravité des faits est renforcée par les insultes racistes que les deux joueurs auraient lancé à Denis Pak, d'origine coréenne, selon les déclarations de son avocat Guennadi Oudounian. L'affaire est remontée jusqu'au Kremlin dont le porte-parole, Dmitri Peskov, a dit mardi avoir visionné ces "images assez désagréables".

"Je pense que les organes de sécurité vont qualifier ça comme du hooliganisme et la punition pour ça est très sévère: jusqu'à cinq ans de prison", a de son côté précisé à la télévision le député Igor Lebedev, également membre du comité directeur de la RFS.

Krasnodar a promis de mettre fin au contrat de Mamaev, assurant qu'il recevrait "toutes les sanctions possibles", tandis que le Zenit Saint-Pétersbourg s'est dit "dégoûté" par le comportement d'Alexander Kokorin.

Pavel Mamaev et Alexander Kokorin n'en sont pas à leur première polémique. En juillet 2016, la très arrosée et très chère soirée d'anniversaire qu'ils avaient organisée dans une boîte de nuit de Monaco, quelques jours après la piteuse élimination de la Russie de l'Euro-2016, leur avait valu une suspension.

Depuis, Mamaev (15 sélections) n'avait jamais retrouvé l'équipe nationale à la différence de Kokorin (48 sélections, 12 buts), auteur d'une très bonne saison 2017-2018 mais contraint de renoncer au Mondial-2018 à cause d'une blessure à un genou.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.