DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Basket: Céline Dumerc en piste pour une 19e saison professionnelle

Vous lisez:

Basket: Céline Dumerc en piste pour une 19e saison professionnelle

Basket: Céline Dumerc en piste pour une 19e saison professionnelle
Taille du texte Aa Aa

Si elle ne porte plus le maillot bleu depuis un an, Céline Dumerc n'a pas quitté le basket: la meneuse des "Braqueuses" médaillée d'argent à Londres lance sa dix-neuvième saison professionnelle, samedi et dimanche à Coubertin dans l'Open LFB.

"Le plaisir est toujours là et je m'en sentais capable physiquement. L'inconnu, c'était que j'ai passé mon premier été sans compétition internationale, je ne savais pas trop dans quel état de forme j'allais me retrouver à la reprise, mais ça va", dit-elle.

Pour la troisième saison, "Caps", 36 ans, va porter le maillot de Basket Landes, dans un rôle différent de "poste 2", ou arrière. "J'ai été emballée quand on m'a proposé le projet, il faut du temps car c'est un rôle complètement différent. Après 20 ans comme meneuse de jeu, c'est un autre métier. En étant libérée de l'organisation, il faudra que je sois plus dans la création", dit-elle.

Pour rejoindre son Sud-Ouest natal, la Tarbaise a dû mettre un bémol à ses ambitions collectives. "Sans faire offense à mon club, on savait qu'on n'allait pas jouer les premières places", dit-elle. L'objectif est de "faire un petit peu mieux que l'année dernière". Le club de Mont-de-Marsan avait fini quatrième de la saison régulière avant de perdre en quart-de-finale des play-offs.

- "Un petit pincement mais pas de regret" -

Pour le titre, elle voit plutôt le sortant Bourges, avec qui elle a été sacrée six fois, et ses internationales Alexia Chartereau, Marine Johannes et Sarah Michel, Montpellier, qui a recruté trois autres Bleues, Endy Miyem, Helena Ciak et Diandra Tchatchouang, mais aussi Charleville, Villeneuve-d'Ascq ou Lyon car "beaucoup d'équipes ont de gros effectifs".

Dumerc a bien sûr "gardé un œil sur l'équipe de France pendant toute la campagne du Mondial". Elle avoue avoir eu "un petit pincement au cœur quand la compétition a commencé" fin septembre à Tenerife, mais "pas de regret".

Elle juge avec indulgence la cinquième place de ses anciennes coéquipières, qui visaient plutôt le podium. "C'est la meilleure performance depuis des années (2006). On aurait aimé aller un peu plus loin mais il faut prendre le temps. Il y avait un groupe très jeune. C'est une expérience qui va rester ancrée dans leur tête et dans leur cœur et les rendra meilleures", dit-elle.

La saison 2018-2019 sera-t-elle sa dernière? "Je ne sais pas", dit-elle. "Je me laisse le temps de voir. Pour le moment je me remets en cannes pour ce début de saison. On va voir comment je performe et comment je m'approprie mon nouveau rôle. On fera le bilan à la mi-saison pour voir si l'envie est toujours là ou si je commence à m'essouffler."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.