DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe d'Europe: Montpellier, victoire mitigée face à Edimbourg

Coupe d'Europe: Montpellier, victoire mitigée face à Edimbourg
Taille du texte Aa Aa

Montpellier, auteur d'une bonne première période, a partiellement réussi ses débuts en Coupe d'Europe en s'imposant (21-15) aux dépens d'Edimbourg samedi, au GGL Stadium, pour l'ouverture de sa 8e saison européenne.

L'équipe de Vern Cotter s'empare de la tête de la poule 5 mais sans bonus offensif, alors que les Ecossais repartent de l'Hérault avec le bonus défensif.

gi

Pour la première fois depuis quatre ans, le MHR entame par un succès sa campagne continentale, qui est l'un des objectifs de la saison, mais boucle ce premier succès par un goût d'inachevé, en laissant le bonus offensif en route.

"Il y a la victoire, mais on est frustrés, car on aurait pu et dû faire beaucoup mieux. Il était tout de même important de rentrer dans cette compétition par une victoire. On ne peut pas s'en satisfaire, on doit produire un meilleur rugby et augmenter notre capacité de jeu", grogne le capitaine Louis Picamoles.

Une semaine après un match de Top 14 abouti devant Toulon (29-17), placés dans leur poule de Coupe d'Europe et qu'ils retrouveront en décembre, les partenaires de Louis Picamoles ont aligné une quatrième victoire consécutive.

- "On a sombré..." -

Avec les blessures cumulées de Aaron Cruden, François Steyn et Johan Goosen, victime d'une grave entorse à la cheville la semaine passée devant le RCT, le demi de mêlée sud-africain Ruan Pienaar a plutôt bien dépanné à l'ouverture.

Montpellier a emballé la première période en mettant du rythme et en déplaçant le jeu pour marquer trois essais par ses trois-quarts. L'arrière Henry Immelman (6e), l'ailier international Benjamin Fall (32e) concluant une belle attaque, et le jeune ailier Gabriel Ngandebe, à la réception d'un coup de pied de Pienaar (36e) ont mis le MHR sur la bonne voie.

"On doit développer le jeu que l'on a vu pendant les vingt premières minutes et le maintenir pendant 80 minutes. On est déçus sur ce point. On a été bien dans les intentions de jeu, mais on a sombré ensuite", observe Vern Cotter.

Gêné en touche et privé le plus souvent de ballons, Montpellier a subi l'ascension d'Edimbourg lors de la seconde période. Réduit à quatorze à la suite d'une exclusion temporaire du talonneur Bismarck Du Plessis (48e), le MHR a encaissé un essai par l'ailier Dougie Fife (59e), puis a frisé la correctionnelle à dix minutes de la fin, quand l'arbitre anglais Wayne Barnes a refusé un essai aux Ecossais. L'ouvreur remplaçant Jaco van der Walt avait pourtant aplati mais l'arbitre a considéré l'avancée de Simon Berghan comme une obstruction et sauvé Montpellier.

Et sur l'ultime action du match, Montpellier aurait pu arracher le bonus offensif, mais le 3e ligne centre international Louis Picamoles a échoué juste avant la ligne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.