DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Chine s'entiche de ses tigres blancs triplés

Vous lisez :

La Chine s'entiche de ses tigres blancs triplés

La Chine s'entiche de ses tigres blancs triplés
Taille du texte Aa Aa

Ils dégustent leur biberon comme de vulgaires humains, mais leurs grosses pattes griffues sont déjà impressionnantes: trois bébés tigres blancs font craquer la Chine depuis leurs premiers pas en public.

Nés il y a trois mois dans un zoo de Kunming (province du Yunnan, sud), les triplés aux yeux bleus sont de rares exemplaires de tigres blancs à rayures noires.

gi

"L'aîné, le plus gros, est très coquin et a beaucoup d'appétit. Il n'est vraiment pas sage. La plus jeune est comme un bébé, elle est très gentille.

Ce n'est jamais elle qui gagne quand ils se bagarrent pour de la nourriture", raconte à l'AFP leur gardienne, Hao Li.

Leur couleur est une variation génétique de la fourrure habituelle du tigre du Bengale, une mutation se produit rarement dans la nature.

En revanche, le zoo de Kunming élève pas moins de 41 tigres blancs.

Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), la planète ne compte plus que 2.500 tigres du Bengale en liberté, pour la plupart en Inde.

La jeune mère des triplés ne savait guère s'y prendre avec ses petits, des éleveurs ont donc pris le relais pour les alimenter au biberon et les surveiller.

En Chine, où le tigre est l'un des 12 animaux du zodiaque, un concours national a été lancé pour leur trouver des prénoms, qui seront choisis à la fin du mois.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.