DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cyclisme: Nibali va rencontrer les gendarmes français après sa chute dans l'Alpe-d'Huez

Vous lisez :

Cyclisme: Nibali va rencontrer les gendarmes français après sa chute dans l'Alpe-d'Huez

Cyclisme: Nibali va rencontrer les gendarmes français après sa chute dans l'Alpe-d'Huez
Taille du texte Aa Aa

L'Italien Vincenzo Nibali, qui avait porté plainte après sa chute dans le dernier Tour de France, va rencontrer les enquêteurs français le mois prochain, a-t-on appris mardi de source proche du dossier, confirmant des informations de la Gazzetta dello Sport.

Le coureur de 33 ans de l'équipe Bahrain-Merida, vainqueur du Tour 2014, avait chuté à quatre kilomètres de l'arrivée au sommet de l'Alpe-d'Huez lors de la 12e étape, à cause de l'appareil photo d'un spectateur. Malgré la fracture d'une vertèbre, il avait réussi à terminer l'étape, mais il avait dû renoncer à poursuivre la course quelques heures après.

gi

L'avocat du coureur sicilien Fausto Malucchi avait déposé une plainte au nom du cycliste auprès du procureur de Grenoble.

Le parquet de Grenoble a reçu une plainte par courrier le 26 juillet de la part de Nibali et l’a confiée aux gendarmes, qui doivent rencontrer le coureur cycliste au cours du mois prochain, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. Selon la Gazzetta, la rencontre pourrait avoir lieu en Italie.

"Le requin de Messine" a remporté la classique Milan-San Remo en mars dernier et a terminé à la deuxième place du Tour de Lombardie samedi derrière Thibaut Pinot.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.