DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Laporte a proposé 4 changements au lieu de 8 par équipe à World Rugby

Vous lisez :

Laporte a proposé 4 changements au lieu de 8 par équipe à World Rugby

Laporte a proposé 4 changements au lieu de 8 par équipe à World Rugby
Taille du texte Aa Aa

Le président de la Fédération française de rugby (FFR) Bernard Laporte a proposé à World Rugby, en septembre, de diminuer de 8 à 4 le nombre de changements autorisés par équipe dans un match afin d'"offrir plus d'espaces" et d'éviter les chocs, a-t-il expliqué mercredi.

"Un coach, il ne peut faire rentrer que quatre joueurs: c'est ça, l'avenir. Je l'ai présenté à World Rugby à Sydney il y a trois semaines" lors d'une réunion du Comité exécutif de la Fédération internationale, a affirmé le président de la FFR lors d'une table ronde à l'Assemblée nationale française intitulée "Quel rugby pour demain: affrontement ou évitement?"

gi

"Il faut moins de remplacements pour offrir plus d'espaces", a-t-il argumenté lors du débat avec des parlementaires, développant sa proposition: "Quand tu mets huit mecs sur le banc, tu ne peux en faire rentrer que trois ou quatre. Ce qui veut dire qu'un pilier ne puisse plus se dire: +je vais faire 40 minutes, me reposer 15 minutes (pendant la mi-temps), refaire 10 minutes et sortir comme tous les piliers à la 50e minute+. Non, il faut qu'il fasse tout le match. Ce qui voudra dire tout simplement qu'il y aura de plus en plus d'espaces en deuxième mi-temps."

"C'est nous qui avons poussé parce qu'avec les problèmes de sécurité, un moment donné, il fallait faire quelque chose", s'est justifié Laporte.

Auparavant, seuls les joueurs de 1re ligne, aux postes très techniques, indispensables pour disputer une mêlée et plus exposés que la moyenne aux blessures, pouvaient revenir sur le terrain pour remplacer un joueur blessé après avoir été eux-mêmes remplacés.

Les blessures sur les terrains de rugby, et notamment les commotions cérébrales, suscitent une inquiétude croissante en France, le pays qui compte le plus de licenciés au monde après l'Angleterre, mais qui perd environ 5% de ses affiliés par an ces dernières saisons.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.