DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Strasbourg attend Monaco, pas Thierry Henry

Vous lisez :

Ligue 1: Strasbourg attend Monaco, pas Thierry Henry

Ligue 1: Strasbourg attend Monaco, pas Thierry Henry
Taille du texte Aa Aa

Pour Strasbourg, premier adversaire du Monaco version Thierry Henry samedi à la Meinau, l'arrivée du champion du monde 98 n'a pas bouleversé le quotidien d'une équipe décidée à confirmer son début de saison prometteur.

"On ne joue pas contre Henry mais contre Monaco", a lancé l'entraîneur alsacien Thierry Laurey lors d'un point-presse improvisé en bord terrain mardi, devant les nombreuses demandes de journalistes en début de semaine.

gi

Depuis l'éviction de Leonardo Jardim, le technicien strasbourgeois redoute plus un choc psychologique en faveur des Monégasques qui ne comptent qu'une victoire en 9 matches et sont englués à la 18e place de L1.

"En général, c'est l'arrivée d'un nouvel entraîneur qui provoque un déclic. Ce pourrait être le dernier des connards – pardonnez l'expression ! – que ça ne changerait rien au fait que les joueurs voudront se montrer", a expliqué Thierry Laurey dans la presse locale.

Parmi ses joueurs, seuls Jonas Martin et Lionel Carole ont eu le droit de s'exprimer sur la grosse actualité qui a agité la trêve internationale du championnat de France. Chacun loue les qualités de l'ancien Gunner.

"Comme joueur, il avait tout. Maintenant, on va voir ce qu'il donne comme entraîneur. À nous de ne pas lui faciliter cette première!", a confié Jonas Martin aux médias locaux. "A choisir, j'aurais préféré l'avoir dans mon équipe", s'amuse Lionel Carole.

- Sujet tabou -

Depuis mardi, le club alsacien a fermé la porte à toute déclaration liée à l'effet Henry comme si les dirigeants du Racing voulaient minimiser l'impact sur la confrontation de samedi.

Thierry Henry est devenu le sujet tabou à l'approche du match, et même si Laurey lui prédit "un grand avenir" dans le métier, le technicien ne compte pas faire de cadeau au jeune entraîneur qui s'avance à la Meinau avec une équipe décimée et incapable de gagner depuis dix matches toutes compétitions confondues.

La préoccupation du moment pour l'entraîneur du RCSA se concentre plutôt sur deux joueurs majeurs de son effectif: Jonas Martin et Lebo Mothiba. Le premier est suspendu et doit donc être remplacé dans le onze de départ, tandis que le second a disputé deux matches entiers avec l'Afrique du Sud contre les Seychelles et parcouru plus de 30.000 km. Rentré dans la nuit de mercredi, l'ex-Lillois ne s'est pas entraîné jeudi et devait retrouver ses équipiers la veille du match seulement.

Avec les forfaits des attaquants Ludovic Ajorque et Idriss Saadi, reste le jeune Kevin Zohi, convaincant à chacune de ses apparitions mais Laurey aimerait bien aligner son duo de buteurs Nuno Da Costa-Lebo Mothiba, auteurs de quatre réalisations chacun, soit la moitié des buts de la quatrième attaque de L1.

Car "Titi" ou pas, Strasbourg veut surtout consolider sa place (9e) dans la première moitié du classement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.