DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réfugiés vénézuéliens au Pérou: l'ONU missionne Angelina Jolie

Vous lisez :

Réfugiés vénézuéliens au Pérou: l'ONU missionne Angelina Jolie

Réfugiés vénézuéliens au Pérou: l'ONU missionne Angelina Jolie
Taille du texte Aa Aa

L'ONU a missionné Angelina Jolie au Pérou pour évaluer la situation des réfugiés vénézuéliens, a annoncé le Haut Commissariat pour les réfugiés, plusieurs médias locaux indiquant qu'elle était arrivée dimanche à Lima.

Ambassadrice de bonne volonté du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), la star hollywoodienne va mener "une mission de trois jours pour évaluer les besoins humanitaires des réfugiés vénézuéliens", qui fuient en masse la crise économique dans leur pays, et "les défis auxquels est confronté le Pérou en tant que pays hôte", selon un communiqué du HCR.

gi

Selon une estimation de Lima, 456.000 Vénézuéliens résident actuellement au Pérou, contre 6.000 en 2016.

D'après l'ONU, 2,3 millions de Vénézuéliens (soit 7,5% d'entre eux) vivent à l'étranger, dont 1,6 million qui ont émigré depuis 2015, quand les pénuries de nourriture et de médicaments se sont aggravées, parallèlement à l'hyperinflation. L'inflation devrait atteindre 1.350.000% cette année, selon le FMI.

Angelina Jolie s'était déjà rendue en Irak en juin à l'initiative du HCR. Elle y avait visité un camp de réfugiés, situé dans la région autonome du Kurdistan, et avait parcouru la vieille ville de Mossoul, ancien fief du groupe État islamique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.