DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des champions: Lyon rate l'exploit pour une minute à Hoffenheim

Vous lisez :

Ligue des champions: Lyon rate l'exploit pour une minute à Hoffenheim

Ligue des champions: Lyon rate l'exploit pour une minute à Hoffenheim
Taille du texte Aa Aa

Lyon est passé tout près d'un nouvel exploit en Ligue des champions mardi à Hoffenheim, en encaissant un but dans le temps additionnel pour concéder un match nul 3-3, qui lui permet de rester à la deuxième place du groupe F derrière Manchester City.

Bertrand Traoré avait ouvert le score pour Lyon (27e). Kramaric a rapidement égalisé pour Hoffenheim (33e) avant de doubler la mise après la pause (47e). Ndombélé (59e) et Depay (67e) ont cru donner les trois points de la victoire à l'OL.

gi

Mais Joelinton, à la 90+2e, a finalement arraché le nul, au terme d'un match ouvert, débridé et finalement plaisant entre deux équipes joueuses mais assez naïves en défense.

Après la victoire de Manchester City à Donetsk, ce nul permet à Lyon d'occuper seul la deuxième place du groupe avec 5 points, un point derrière les Anglais. Une victoire au retour au Parc OL contre Hoffenheim serait évidemment un grand pas vers la qualification.

"Nous avons su faire preuve de qualité pour prendre l'avantage, mais dans les dernières minutes nous avons été un peu désorganisés", a regretté Bruno Genesio, l'entraîneur Lyonnais: "Sur la fin du match nous avons trop reculé, trop subi, et quand nous avons récupéré des ballons nous n'avons pas réussi à les garder et à les utiliser comme on avait su le faire en début de match".

Privé de son leader d'attaque Nabil Fekir, l'entraîneur lyonnais Bruno Genesio avait aligné un trio d'attaque avec Martin Terrier à gauche, Memphis Depay en pointe et Bertrand Traoré à droite, laissant sur le banc l'international espoir Moussa Dembélé.

Bien entrés dans la partie, les Lyonnais se créaient des situations dangereuses dès l'entame, par Traoré (3e), Terrier (4e) ou Aouar (9e). Mais, après un premier quart d'heure parfaitement maîtrisé, les hommes de Bruno Genesio laissaient peu à peu Hoffenheim reprendre confiance.

- "Money time" -

Mais, à la 27e minute, Traoré allait profiter d'une énorme bourde du capitaine et arrière central allemand Kevin Schulz, qui cafouillait un ballon sur une relance anodine de son gardien. L'attaquant international burkinabè chipait le cuir et l'expédiait dans les filets: 1-0.

Hoffenheim allait pourtant se récompenser de ses efforts. Andrej Kramaric, le finaliste croate de la Coupe du monde, marquait deux buts de même facture. Oublié par la défense, une fois au coin des six mètres et l'autre fois au point de pénalty, il enchaînait dans les deux cas une reprise imparable après un amorti de la poitrine (33e et 47e).

Le deuxième but lyonnais était l'oeuvre de Ndombélé, qui s'enfonçait dans la surface sans véritable opposition: le gardien Baumann détournait dans ses propres filets le tir surpuissant du milieu de terrain.

Après le match, Genesio a rendu un hommage appuyé au néo-international tricolore: "C'est lui qui a remis l'équipe dans le sens de la marche en deuxième période, a dit le coach, et il a réussi à nous remettre dans le match avec son but, sur un très bon appel en profondeur et avec une grande lucidité devant le but".

Ensuite ,Lyon allait prendre Hoffenheim à son propre jeu. Sur une transition remarquablement jouée, Aouar lançait Depay en profondeur. L'international néerlandais prenait les défenseurs de vitesse et allait gagner son duel contre le gardien (67e).

Mais dans le money-time, les Allemands poussés par leur public réussissaient à égaliser, pour prendre un point que les deux équipes avaient finalement mérité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.