DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Caravane des migrants: le Honduras promet des emplois à ceux qui reviennent

Vous lisez :

Caravane des migrants: le Honduras promet des emplois à ceux qui reviennent

Caravane des migrants: le Honduras promet des emplois à ceux qui reviennent
Taille du texte Aa Aa

Le président du Honduras, Juan Orlando Hernandez, a proposé mardi des emplois à ses compatriotes partis dans la caravane des migrants en direction des Etats-Unis s'ils rentrent au pays, dont ils ont fui violence et pauvreté.

Le chef de l'Etat a détaillé un plan de 27 millions de dollars pour "le retour sûr" des migrants qui inclut des subsides, des logements, des projets agricoles, du travail dans des chantiers publics, des crédits pour microentreprises et des bourses d'études.

gi

"Nous faisons face à une situation historique qui exige de nous d'agir avec responsabilité et un grand esprit patriotique, il s'agit de vies", a affirmé le dirigeant lors d'une conférence de presse, entouré de ministres et de maires.

Ce plan vise à fournir une aide humanitaire aux migrants qui rentrent afin de "garantir que chaque personne puisse rentrer dans son foyer", a ajouté Juan Orlando Hernandez qui dit pouvoir compter sur l'aide des églises, des entrepreneurs et d'ONG.

Son gouvernement avait accusé l'opposition de soutenir la caravane des migrants, partie le 13 octobre de San Pedro Sula (nord), pour rendre le pays "ingouvernable".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.