DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

C1: le PSG a touché 62 millions d'euros pour la saison 2017/18

Vous lisez :

C1: le PSG a touché 62 millions d'euros pour la saison 2017/18

C1: le PSG a touché 62 millions d'euros pour la saison 2017/18
Taille du texte Aa Aa

Le Paris SG a touché 62 millions d'euros pour son parcours, achevé en huitièmes de finale, lors de la dernière édition de la Ligue des champions au cours de laquelle 1,412 milliard d'euros au total a été distribué aux clubs ayant participé au moins aux barrages de l'épreuve.

"Les clubs qui ont participé à la phase de groupes de la Ligue des champions 2017-18 et les 10 éliminés lors des barrages se sont partagés plus de 1,412 milliard d'euros de versements de la part de l'UEFA", a indiqué l'instance dans un communiqué vendredi.

gi

Dans le détail, le PSG a donc touché un peu plus de 62 millions d'euros, tandis que son bourreau en huitièmes de finale, le Real Madrid, qui a remporté le trophée, est le club le mieux rémunéré par ce partage de l'UEFA, avec plus de 88,5 millions d'euros à son actif.

Les autres clubs français, Monaco qui a été éliminé à l'issue de la phase de groupes, et Nice, qui avait perdu son barrage d'accession aux poules, ont respectivement touché 46,5 et 10,2 millions d'euros.

"Dans le système de distribution en vigueur pour le cycle commercial 2015-2018, toutes les recettes nettes provenant des compétitions de clubs -y compris la vente de billets et de packages hôteliers pour les finales de Ligue des champions et de Ligue Europa, ainsi que pour la Supercoupe d'Europe- ont été centralisées et réaffectées aux clubs de Ligue des champions et de Ligue Europa", indique l'UEFA.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.