DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L1/OM-PSG - Marseille: Garcia, Bompard, Fichaux, le trio des "fidèles"

Vous lisez :

L1/OM-PSG - Marseille: Garcia, Bompard, Fichaux, le trio des "fidèles"

L1/OM-PSG - Marseille: Garcia, Bompard, Fichaux, le trio des "fidèles"
Taille du texte Aa Aa

Ensemble, ils ont remporté le doublé Coupe-Championnat avec Lille, marché sur Rome et débarqué à l'Olympique de Marseille. Rudi Garcia et ses deux plus fidèles adjoints, Fred Bompard et Claude Fichaux, racontent à l'AFP leur vieille complicité.

"Parfois on n'a même pas besoin de se parler, d'un seul coup d'œil on s'est compris", résume Rudi Garcia alors que le trio se prépare à accueillir le Paris SG, dimanche.

"Le staff ne se résume pas à Claude et à Fred", s'empresse de préciser l'entraîneur en chef d'un encadrement pléthorique.

Mais Garcia-Bompard-Fichaux c'est "le trio historique, ce sont mes deux fidèles", explique-t-il. Bompard, le plus ancien, était déjà son adjoint à Dijon (2002). Fichaux les a rejoint à Lille en 2009.

Ce sont "des amis en-dehors du foot, au boulot, non, ce sont des très proches collaborateurs, c'est comme ça qu'il faut que ce soit, précise Garcia. A nous trois nous formons une véritable équipe".

. "On a ri et pleuré ensemble"

"On ne peut pas jouer les complices devant les joueurs. Au travail, il faut que ce soit pro, mais en-dehors, quand il n'y a personne..." confirme Bompard.

"Rudi, c'est tout: ami, collègue de travail, patron, poursuit l'adjoint, 16 ans de vie professionnelle, c'est long, on a partagé des émotions fortes, on a ri et pleuré ensemble, et pas que pour le foot..."

"On a de l'amitié, de la dévotion, ajoute Fichaux, on la partage dans la vie de tous les jours. On se voit très peu en-dehors du boulot car on passe nos semaines ensemble, on mange ensemble ici à La Commanderie (le centre d'entraînement, ndlr). On se laisse de la place aussi pour nos familles, c'est aussi grâce à cet équilibre là qu'on y arrive."

Dans le trio, Bompard (55 ans) et Garcia (54 ans) se connaissent même depuis l'enfance. Ils jouaient dans la même équipe en pupilles à Corbeil-Essonne, où José Garcia, le père de Rudi, était entraîneur général du club, et "Fred" était gardien.

"On s'est éloigné et on s'est retrouvé", résume le coach de l'OM. Le duo se forme à Dijon, en National, et contribue à bâtir un club pro, en symbiose avec le président Bernard Gnecchi.

. "Rôles sont bien définis"

Après avoir grandi sous l'aile de Robert Nouzaret à Saint-Étienne, Garcia prend en Bourgogne son premier poste de numéro un et appelle son vieux coéquipier, qui entraînait alors Béziers.

"A nos début, on n'était que deux dans le staff. A Dijon, j'étais entraîneur adjoint, entraîneur des gardiens et entraîneur de la réserve en CFA2!" se souvient Bompard.

Aujourd'hui, ils manœuvrent un encadrement XXL et Fichaux a complété le trio au Losc. Garcia avait croisé l'Alsacien à Saint-Étienne en 1998-1999.

"Il était jeune entraîneur adjoint et moi joueur un petit peu sur la fin, le feeling est passé, raconte Fichaux à l'AFP. Depuis on est resté en contact, deux-trois coups de fil par an, quelques messages professionnels. On était bien copains."

"En 2009, Rudi m'appelle, poursuit l'ex-défenseur. Pascal Plancque, un de ses adjoints s'en allait: +J'ai besoin d'un deuxième adjoint dans ton profil, formateur+."

Car dans le trio, "les rôles sont bien définis, explique Garcia. Claude s'occupe de la post-formation et des joueurs qui sortent de la réserve en N2. Fred est plus dans l'étude de l'adversaire, il travaille de manière proche avec l'analyste vidéo Thomas Bénédet".

. "Beaucoup d'investigations"

L'adjoint aux cheveux longs et aux jambes arquées passe aussi toutes les premières périodes en tribunes, pour avoir un point de vue en hauteur sur l'équipe et le débriefer à la mi-temps. Fichaux, suspendu deux matches pour avoir balancé un ballon sur le terrain contre Strasbourg, l'a rejoint contre Nice et sera encore confiné en tribunes contre le PSG.

Sur les pelouses, les deux amis ont vu Garcia progresser. Bompard et Fichaux dégainent le même adjectif pour décrire professionnellement Garcia: "perfectionniste".

"C'est un chercheur, constamment en éveil de ce qui peut se faire de mieux, précise l'Alsacien. Entre le Rudi de Lille et le Rudi d'aujourd'hui, il y a beaucoup d'investigations sur ce qui se fait ailleurs, sur les vidéos, les plateformes..."

"Et humainement, c'est quelqu'un de très fidèle", ajoute Fichaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.