DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

USA: Michael Jordan investit à son tour dans l'eSport

Vous lisez :

USA: Michael Jordan investit à son tour dans l'eSport

USA: Michael Jordan investit à son tour dans l'eSport
Taille du texte Aa Aa

La légende de basket américain Michael Jordan a investi dans l'eSport, les compétitions de jeux vidéo, en rejoignant jeudi le capital du groupe américain aXiomatic, qui contrôle l'une des équipes les plus importantes de la discipline, Team Liquid.

"Je suis enthousiasmé par l'idée d'élargir mes investissements dans le sport à travers aXiomatic. L'e-sport est un secteur en croissance forte, présent à l'international", a expliqué Michael Jordan dans un communiqué d'aXiomatic.

gi

L'ancienne star des Chicago Bulls, sextuple champion NBA et icône de l'équipementier Nike, a participé avec plusieurs investisseurs, dont les propriétaires des équipes de basket de Golden State et de Washington, à l'augmentation de 26 millions de dollars (22,9 M EUR) du capital d'aXiomatic.

Le montant de son investissement n'a pas été précisé.

Jordan qui est depuis 2010 le seul propriétaire de l'équipe NBA des Charlotte Hornets, a rejoint dans le capital d'aXiomatic une autre légende de la NBA et son coéquipier dans la "Dream Team" des JO-1992 de Barcelone, Magic Johnson, qui a investi dans la startup en 2016.

Team Liquid aligne des équipes dans les principales ligues professionnelles d'eSport, dont celles, très populaires à travers le monde, axées sur les grands succès de Fortnite et League of Legends.

Selon le magazine économique Forbes, Team Liquid a la troisième valorisation du secteur avec 200 millions de dollars derrière Cloud9 (310 M USD) et Team SoloMid (250 M USD).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.