DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gymnastique: malgré un calcul rénal, Biles brille pour son retour

Vous lisez :

Gymnastique: malgré un calcul rénal, Biles brille pour son retour

Gymnastique: malgré un calcul rénal, Biles brille pour son retour
Taille du texte Aa Aa

Il faut plus qu'un calcul rénal pour contrarier Simone Biles: au lendemain de sa soirée passée à l'hôpital, la reine de la gymnastique mondiale, de retour après deux ans sans compétition internationale, a brillé en qualifications aux Championnats du monde, samedi à Doha.

Avant la deuxième journée des qualifications dimanche, la quadruple championne olympique en titre s'est installée confortablement en tête au concours général, avec un total époustouflant de 60,965 points, loin devant sa compatriote et tenante du titre, Morgan Hurd (56,465).

gi

L'Américaine de 21 ans occupe également la première position provisoire au sol (15,333), au saut (15,666) et à la poutre (14,800). Même aux barres asymétriques, le seul agrès qui ne lui souriait pas, elle se classe deuxième (14,866), devancée seulement par la Belge Nina Derwael (15,066), double championne d'Europe en titre.

La décuple championne du monde a donc toutes les chances de se qualifier pour les cinq finales individuelles, programmées entre mardi et samedi.

Au saut, Biles a même réussi un saut inédit, qu'elle a ainsi gagné l'honneur de voir baptiser de son nom.

"Il paraît que les grands huit peuvent aider avec les calculs rénaux et je suis un peu un grand huit à moi toute seule", a-t-elle plaisanté.

Par équipes aussi, les Américaines ont pris le large. Avec un total de 174,429 points, elles comptent plus de douze points d'avance sur les Japonaises (162,180), deuxièmes provisoires.

"Rien de tel qu'une visite tardive aux urgences à moins de vingt-quatre heures des Championnats du monde. Mais ce calcul rénal peut attendre", avait tweeté Biles tard dans la soirée de vendredi, en agrémentant son message d'une photo d'elle tout sourire, assise sur un lit d'hôpital.

A Doha, la championne américaine, revenue à l'entraînement il y a moins d'un an après une année sabbatique, fait son come-back sur la scène internationale, qu'elle avait temporairement délaissée après des JO-2016 fastueux - cinq médailles dont quatre en or, au concours général, au sol, au saut et par équipes, plus du bronze à la poutre.

Elle est la grandissime favorite du concours général. Elle en deviendrait, si elle s'impose jeudi, la première femme quadruple championne du monde dans l'histoire de la gymnastique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.