DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

OM/PSG: tensions avant le clasico, un policier légèrement blessé, deux interpellations

Vous lisez :

OM/PSG: tensions avant le clasico, un policier légèrement blessé, deux interpellations

Le stade Vélodrome, le 8 octobre 2017 à Marseille
@ Copyright :
BORIS HORVAT
Taille du texte Aa Aa

Deux personnes ont été interpellées et un policier a été légèrement blessé lors de heurts entre supporters marseillais et forces de l'ordre dimanche soir aux abords du Stade vélodrome à Marseille avant le coup d'envoi du classico OM-PSG, a indiqué à l'AFP une source policière.

La situation était tendue entre certains supporters et les forces de l'ordre, qui ont dû faire usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau aux abords du Vélodrome, moins de trois heures avant le coup d'envoi du match, a constaté un journaliste de l'AFP.

gi

Près du stade, des supporters de l'OM ont allumé des fumigènes ou fait exploser des bombes agricoles. Les forces de l'ordre sont intervenues pour disperser les éléments les plus turbulents à l'aide de gaz lacrymogènes et de canons à eau.

Lors des deux interpellations, un policier a été lègèrement blessé, selon la Direction départemementale de la Sécurité publique qui a estimé entre un millier et 1.500 le nombre de "fauteurs de troubles".

Vers 19H30, le calme était revenu, la plupart des supporters étant entrés dans le stade.

L'année dernière, de violents affrontements avaient eu lieu en marge du match, donnant lieu à une quinzaine d'interpellations.

Marseille accueille le PSG dimanche soir (21H00) en clôture de la 11e journée de Ligue 1. Le dernier succès des Marseillais dans le clasico remonte au mois de novembre 2011.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.