DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rallye de Catalogne: à Loeb la gagne, à Ogier le score

Vous lisez :

Rallye de Catalogne: à Loeb la gagne, à Ogier le score

Rallye de Catalogne: à Loeb la gagne, à Ogier le score
Taille du texte Aa Aa

Eternel Sébastien Loeb! L'Alsacien, nonuple champion du monde des rallyes, a remporté dimanche en Catalogne son 79e succès en WRC devant Sébastien Ogier, nouveau leader à la place du Belge Thierry Neuville avant la dernière manche en Australie dans trois semaines.

Deux secondes et 9/10, voilà l'infime écart qui a finalement séparé les deux légendes françaises du Championnat du monde des rallyes lors de la 18e et ultime spéciale d'une épreuve palpitante.

"J'aurais aimé gagner mais je suis content d'avoir inscrit beaucoup de points", a affirmé Ogier, qui aura le handicap de balayer la terre de Nouvelle-Galles du Sud le vendredi lors de la prochaine épreuve en raison de son statut retrouvé de leader.

gi

"C'est toujours mieux d'avoir plus de points: même si je vais ouvrir la route là-bas, (Neuville) devra quand même en marquer plus que moi", a assuré le pilote de M-Sport Ford, qui préférait retenir sa bonne dynamique que ses mauvais choix de pneumatiques au terme de ce week-end.

Le Belge de Hyundai a perdu gros dans la "Power Stage" en cassant sa roue arrière droite sur une pierre dans les derniers hectomètres, ce qui a permis au Gallois Elfyn Evans (M-Sport Ford) de compléter le podium.

Loeb Ogier, en quête d'une sixième couronne mondiale, compte trois points d'avance sur Neuville, toujours en lice pour décrocher sa première couronne, après trois deuxièmes places finales derrière le Français.

- Pratiquement fini pour Tänak -

A 23 points de ce dernier, l'Estonien Ott Tänak (Toyota), victime d'une crevaison samedi alors qu'il était en tête et seulement 6e au final, peut encore mathématiquement être sacré, à condition de s'imposer et de compter sur l'abandon de ses rivaux.

De son côté, Loeb, qui effectuait pour Citroën sa troisième pige de la saison en WRC, a amélioré son record de victoires -- cinq ans après la dernière, lors du Rallye d'Argentine-- et signé son 9e succès en Catalogne. Il possède aussi désormais le record du plus grand écart entre deux victoires puisque la première remontait au Rallye d'Allemagne en 2002, soit 16 ans et deux mois.

A 44 ans, Loeb n'est toutefois pas le vainqueur le plus âgé de l'histoire, puisque le Suédois Björn Waldegard avait remporté le Rallye Safari en 1990 à plus de 46 ans.

"C'est incroyable, je ne pouvais pas y croire", a-t-il expliqué très ému aux côtés de son fidèle copilote monégasque Daniel Elena après avoir franchi la ligne d'arrivée sous un soleil retrouvé.

En guise de célébration, l'ancien gymnaste a effectué un salto arrière quand le facétieux Elena s'est contenté d'une roulade avant.

"J'ai galéré tous les matins à trouver le rythme, excepté ce matin", a indiqué l'Alsacien, qui a dominé les deux premières spéciales de dimanche grâce un choix audacieux de pneus durs.

"Le vieux maître", comme l'a appelé dimanche Tänak, ne s'est pas trompé au volant d'une C3 en nets progrés.

"C'est dingue de renouer avec la victoire en WRC six ans après", a souligné Loeb, qui ne sait pas de quoi son avenir sera fait en 2019 depuis l'annonce du retrait de Peugeot Sport du Championnat du monde de rallycross (WRX), où il évoluait depuis trois saisons.

- De retour en 2019? -

Citroën n'avait pas gagné depuis le Rallye de Catalogne 2017 et le succès du Britannique Kris Meeke, remercié en mai dernier.

Dans le stand de l'équipe française, le niveau d'excitation rappelait la grande époque de la décennie passée, à l'image de l'immense ferveur entourant Loeb depuis jeudi.

"C'est le plus grand pilote de rallye de tous les temps, c'est génial de pouvoir le revoir en WRC", expliquait samedi au parc d'assistance Roberto, un fan argentin ayant fait le long déplacement depuis Cordoba.

"Il ne jouait pas le titre mondial et a pu prendre plus de risques", a souligné Ogier, dont les relations avec son ancien rival sont toujours fraîches.

Loeb avait déjà démontré cette année au Mexique et en Corse qu'il était toujours dans le coup, ce dont personne ne doutait vraiment au vu de son talent.

Deuxième des 24 Heures du Mans en 2006 et du Rallye Dakar en 2017, il a également fini 3e du Championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC) en 2014 et 2015, et 4e du WRX en 2017.

Lancée dans un rappel à rallonge en WRC depuis 2013, Loeb reviendra peut-être l'an prochain pour quelques dates supplémentaires chez Citroën, où il côtoierait la future recrue Ogier.

"Cela fait quatorze ans que les Français sont champions du monde en rallye et ça serait bien que ça continue", a-t-il souhaité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.