DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe Davis: Tsonga y croit encore

Vous lisez :

Coupe Davis: Tsonga y croit encore

Coupe Davis: Tsonga y croit encore
Taille du texte Aa Aa

Jo-Wilfried Tsonga, battu au premier tour du Masters 1000 de Paris mardi, estime, malgré ses longs mois d'absence, qu'il pourrait être dans les temps pour intégrer l'équipe de France en finale de la Coupe Davis qui se dispute à Lille du 23 au 25 novembre.

"Pour tout vous dire, s'il reste trois semaines de préparation, je me dis que je pourrais être dans les temps. Donc pour moi, ce serait une source de motivation incroyable pour être dans l'équipe", a expliqué Tsonga.

gi

Le Français s'est incliné en trois sets serrés (6-7, 7-6, 7-6) en un peu moins de trois heures de jeu mardi, à l'issue d'un match plein face au Canadien Raonic, où son niveau de jeu a surpris. Tsonga n'a joué que cinq matches (onze au total en 2018) depuis qu'il a repris la compétition à Metz à la mi-septembre après sept mois d'absence suite à une blessure au genou gauche.

Il est récemment tombé à la 256e place mondiale au classement en raison de son année presque vierge. Face à la méforme du reste des autres Français, sa candidature pour la finale de Coupe Davis face à la Croatie semble désormais tout à fait légitime.

"Si jamais il (Yannick Noah, NDLR) décide de me prendre, évidemment, je me mettrai au service du groupe et que je ferais les choses encore plus assidument", a ajouté le Manceau.

"Il reste encore des choses à améliorer. Il y a encore beaucoup d'imperfections. L'année dernière, en 2017, j'ai quand même fait une grosse année. J'ai pas joué en 2018 mais le tennis ne s'est pas envolé", a-t-il expliqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.