DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen: mettre fin à la guerre ne suffira pas à sauver les enfants

Vous lisez :

Yémen: mettre fin à la guerre ne suffira pas à sauver les enfants

Taille du texte Aa Aa

Mettre fin à la guerre au Yémen ne sera pas suffisant pour sauver les enfants de ce pays pauvre, a prévenu jeudi le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), alors que les Etats-Unis appellent à une reprise des négociations entre belligérants.

"Ce dont nous avons besoin, c'est de mettre fin à cette guerre et (instaurer) un mécanisme gouvernemental qui se concentre sur les gens et les enfants", a déclaré à l'AFP le directeur de l'Unicef pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Geert Cappelaere.

gi

"Mettre fin à la guerre n'est pas suffisant", a-t-il souligné, en rappelant que le conflit "exacerbe une situation déjà mauvaise en raison d'années de sous-développement", dans ce pays le plus pauvre de la région.

Sur les 14 millions de Yéménites menacés par la famine, plus de la moitié sont des enfants, a indiqué M. Cappelaere.

"Aujourd'hui, 1,8 million d'enfants âgés de moins de cinq ans sont en situation de malnutrition aigüe", a-t-il encore précisé.

Plus de 6.000 enfants ont été tués ou blessés depuis l'intervention en mars 2015 d'une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite en soutien au gouvernement yéménite.

"Il s'agit de chiffres que nous avons pu vérifier, mais nous pouvons dire sans risque de nous tromper que leur nombre est en réalité bien plus élevé", a prévenu M. Cappelaere.

Selon l'ONU, le conflit a fait près de 10.000 morts, en majorité des civils, et provoqué la pire crise humanitaire au monde. Des ONG de défense des droits humains estiment que le bilan serait cinq fois plus important.

La guerre au Yémen oppose les forces pro-gouvernementales et la coalition aux rebelles Houthis, soutenus par l'Iran et qui se sont emparés en 2014 et 2015 de vastes régions du pays, dont la capitale Sanaa.

L'Arabie saoudite a été accusée à plusieurs reprises de bavures ayant coûté la vie à des centaines de civils. Mardi, le ministre américain de la Défense Jim Mattis a exigé la fin des frappes aériennes de la coalition menée par Ryad. Il a aussi appelé à ouvrir des négociations de paix "d'ici 30 jours".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.