DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: Garcia, sous pression en Grand Chelem, pense faire mieux en 2019

Vous lisez :

Tennis: Garcia, sous pression en Grand Chelem, pense faire mieux en 2019

Taille du texte Aa Aa

La Française Caroline Garcia, N.18 mondiale, a reconnu vendredi auprès de l'AFP ressentir une "forme de pression" pour apporter le premier titre du Grand Chelem à la France depuis Marion Bartoli en 2013 et a estimé pouvoir "faire mieux" l'an prochain.

"Il y a toujours une forme de pression, parce qu'ils (les Français) veulent toujours vous voir gagner Roland-Garros et évidemment c'est aussi mon envie. Mais ce n'est pas +simple comme bonjour+", a déclaré la Lyonnaise lors du Masters bis à Zhuhai en Chine où elle a été éliminée vendredi.

gi

Battue en 8e de finale à Roland-Garros cette année, sa meilleure performance dans le tournoi parisien, mais aussi en Grand Chelem, est un quart de finale en 2017.

Aller plus loin à Paris est "un grand défi" a estimé la Française âgée de 25 ans. "Je pense que je peux faire mieux et c'est déjà ce que je voulais faire cette année mais ça n'a pas marché, peut-être l'année prochaine".

La dernière Tricolore a avoir remporté une épreuve du Grand Chelem est Marion Bartoli en 2013 à Wimbledon.

"Le poids sur mes épaules est sûrement plus léger que pour les hommes où aucun n'a gagné un titre du Grand Chelem depuis 35 ans. Moi, j'ai de la chance car Marion a gagné il y a seulement 5 ans", a relativisé Garcia.

La Française admet avoir vécu une "saison compliquée, avec beaucoup de hauts et de bas, enfin beaucoup de bas surtout." Garcia n'a remporté qu'un seul tournoi cette année, à Tianjin en Chine en octobre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.