DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: le Monaco de Thierry Henry s'enfonce

Vous lisez :

Ligue 1: le Monaco de Thierry Henry s'enfonce

Ligue 1: le Monaco de Thierry Henry s'enfonce
Taille du texte Aa Aa

Le Monaco de Thierry Henry n'y arrive toujours pas: l'ASM a concédé une nouvelle défaite, 1-0 samedi à Reims, et reste bloqué à l'avant-dernière place de Ligue 1.

Deux nuls et deux défaites toutes compétitions confondues: tel est le triste bilan de +Titi+ depuis son arrivée sur le Rocher il y a moins de trois semaines.

gi

En panne d'inspiration, Monaco, toujours décimé par les blessures, continue de piétiner et a manqué l'occasion de se donner de l'air avant un match décisif contre le FC Bruges, mardi en Ligue des champions.

Les Azuréens ont pourtant monopolisé le ballon sur la pelouse du stade Auguste-Delaune, mais n'ont jamais su bien l'utiliser. Et ils ont été punis par des Rémois solides et volontaires.

En trois rencontres de championnat face à des équipes modestes, Henry et ses joueurs n'ont pas su redresser la barre avec des défaites à Strasbourg (1-0) et Reims (1-0), et un match nul arraché à domicile face à Dijon (2-2). Et la perspective de la venue du Paris SG, intouchable leader, dimanche prochain à Louis II, n'augure rien de bon...

Le mal semble vraiment très profond pour Monaco, qui n'a plus gagné depuis la première journée de L1. Au total, l'ASM a enchaîné 14 matches sans victoires (4 nuls et 7 défaites en championnat, 1 nul et 2 revers en C1).

- "Cette défaite est plus inquiétante" -

"Cette défaite est plus inquiétante que les précédentes car on n'a pas su créer de jeu et on ne s'est pas procuré d'occasions. Reims a pratiquement gagné tous ses duels et a joué comme il fallait le faire à la maison. De notre côté, l'envie n'y était pas", a déploré le technicien monégasque.

Les joueurs du Rocher comptent seulement 7 points et ne devancent la lanterne rouge, Guingamp, qui joue dimanche à Nantes, qu'à la différence de buts. Et ils pointent à quatre longueurs du 17e, Dijon.

Reims, déjà vainqueur à Rennes dimanche dernier (2-0), a enregistré sa quatrième victoire de la saison grâce à un but de Mathieu Cafaro (24e) et grimpe à une prometteuse huitième place.

"Je suis très fier de mes joueurs qui ont montré beaucoup de persévérance, d’abnégation et de patience pour s’imposer", a souligné David Guion, l'entraîneur rémois.

Dès le début de la rencontre, Monaco a confisqué le ballon, mais sans se montrer dangereux, tandis que Reims, avec un bon Marvin Martin à la baguette, était tranchant en contre.

Après des tentatives de Pablo Chavarria (13e), Jacques-Alaixys Romao (15e) et Rémi Oudin (19e), le promu champenois était finalement récompensé de ses efforts: lancé par Xavier Chavalerin à la limite du hors-jeu, Cafaro contrôlait et expédiait sa frappe enroulée das la lucarne de Diego Benaglio. Après avoir été annulé par l'arbitre pour hors-jeu, le but était finalement accordé par la VAR (1-0, 24e).

- Coaching perdant -

Côté monégasque, la première période était insipide hormis une reprise de Moussa Sylla qui flirtait avec le poteau d'Edouard Mendy (38e).

Dès la reprise, Thierry Henry procédait à deux changements pour réveiller son équipe: remis d'une blessure à la cuisse gauche, Radamel Falcao retrouvait sa place à la pointe de l'attaque monégasque au détriment de Sylla, tandis que le Belge Youri Tielemans, très discret, laissait sa place au Bissaoguinéen Pelé.

Ce dernier trouvait le moyen de recevoir deux avertissements en moins d'une demi-heure (58e, 71e) et se faisait exclure, alors que l'ASM jouait en supériorité numérique depuis la 49e minute et une exclusion très sévère de Romao.

Monaco ne faisait trembler les Rémois qu'une seule fois, mais la déviation de Falcao ne trompait pas la vigilance de Mendy (76e).

Après le coup de sifflet final, les supporters monégasques présents dans le parcage visiteurs laissaient exploser leur colère et tentaient même de pénétrer sur la pelouse. Stoppés par les stadiers, ils en profitaient tout de même pour invectiver vertement les joueurs venus à leur rencontre. Décidément, tout va vraiment mal à Monaco...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.