DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Biathlon: les critères de réintégration de la Russie présentés mi-novembre à Moscou

Vous lisez :

Biathlon: les critères de réintégration de la Russie présentés mi-novembre à Moscou

Biathlon: les critères de réintégration de la Russie présentés mi-novembre à Moscou
Taille du texte Aa Aa

Les critères de réintégration de la Fédération russe de biathlon (RBU), sanctionnée en raison d'un système de dopage institutionnalisé, seront présentés à la mi-novembre par la Fédération internationale de biathlon (IBU) lors d'une réunion à Moscou, a annoncé lundi le président de l'IBU.

"Nous aurons une réunion à la mi-novembre à Moscou avec la Fédération russe de biathlon (RBU) pour présenter les critères qui doivent être remplis pour envisager" une réintégration totale de la RBU, a expliqué le président de l'IBU, Olle Dahlin dans un entretien à l'AFP.

gi

Le 10 décembre dernier, à la suite des conclusions des commissions Schmid et Oswald du Comité international olympique (CIO) sur un dopage institutionnalisé dans le sport russe entre 2011 et 2015, la RBU avait été rétrogradée au statut de membre provisoire de l'IBU.

La RBU dispose de droits limités mais les biathlètes russes peuvent cependant participer aux compétitions internationales.

Les critères de réintégration ont été discutés ce week-end lors d'une réunion de la commission exécutive de l'IBU à Lausanne. "La raison pour laquelle nous allons les présenter à Moscou, c'est que nous avons demandé à rencontrer une délégation russe élargie, comprenant notamment le Comité national olympique russe", a précisé M. Dahlin.

Fin août, l'IBU avait également indiqué avoir notifié à la RBU et à quatre de ses athlètes une "infraction aux règles antidopage", sans citer les noms.

Plusieurs médias russes ont évoqué les noms de Svetlana Sleptsova, de l'ancien champion du monde junior Alexander Chernyshev et d'Evgeny Ustyugov, champion olympique 2010 de la mass start devant la légende française de la discipline, Martin Fourcade.

"Nous ne confirmons pas ces noms", a ajouté M. Dahlin, précisant que les biathlètes concernés avaient saisi la commission antidopage de l'IBU.

M. Dahlin a été élu en septembre à la tête de l'IBU, au centre d'un immense scandale depuis la démission en avril de son président norvégien Anders Besseberg. Ce dernier est accusé d'avoir touché plusieurs centaines de milliers d'euros de pots-de-vin pour protéger les intérêts russes et cacher des cas de dopage de sportifs russes.

A la suite d'une réunion avec l'IBU, le CIO a annoncé dimanche que les restrictions prises à la suite de ce scandale avaient été "levées", permettant notamment la reprise du versement des financements olympiques. L'IBU va engager des réformes de gouvernance et va renforcer sa politique de formation à la lutte antidopage.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.