DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brésil: Bolsonaro favorable à ce que les élèves filment leurs professeurs

Vous lisez :

Brésil: Bolsonaro favorable à ce que les élèves filment leurs professeurs

Taille du texte Aa Aa

Le président élu du Brésil Jair Bolsonaro s'est dit lundi favorable à ce que les élèves filment leurs professeurs, comme l'avait suggéré une députée de son parti afin de dénoncer les enseignants "idéologues".

"Je suis professeur d'éducation physique également (...), je ne vois aucun problème, (l'élève) peut filmer", a déclaré le dirigeant d'extrême droite lors d'un entretien à la chaîne Bandeirantes, alors qu'on lui demandait si cette pratique ne relevait pas plutôt d'un régime autoritaire.

gi

"Je trouve que le professeur doit être fier" si un élève lui demande "professeur, est-ce que je peux filmer votre cours pour le revoir à la maison? Ils doivent être fiers de ça et ne pas s'en inquiéter", a ajouté le futur chef de l'Etat brésilien, 63 ans.

Ces déclarations interviennent alors que mardi dernier, le Ministère public avait annoncé l'ouverture d'une enquête contre Ana Caroline Campagnolo, une députée du Parti social libéral (PSL), la formation de Jair Bolsonaro, pour avoir incité sur Facebook les étudiants à filmer et dénoncer les professeurs "irrités" par le résultat de l'élection présidentielle du 28 octobre, et qui cherchent à "endoctriner" leurs élèves.

Le procureur a estimé que Campagnolo avait fait preuve de "harcèlement moral" avec son appel.

Par ailleurs, un institut public d'enseignement du Brésil a demandé à la justice d'enquêter sur une vidéo où l'on voit le président élu accuser huit professeurs, avec noms et prénoms, de défendre les régimes de Cuba et de Corée du Nord devant leurs élèves.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.