DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brésil: un footballeur dédie son but à Bolsonaro d'un salut militaire

Vous lisez :

Brésil: un footballeur dédie son but à Bolsonaro d'un salut militaire

Brésil: un footballeur dédie son but à Bolsonaro d'un salut militaire
Taille du texte Aa Aa

Salut militaire et doigts en forme de pistolet: un joueur de football de Sao Paulo a ainsi célébré dimanche son but contre Flamengo, un geste de soutien au président élu d'extrême droite Jair Bolsonaro qui a créé la polémique au Brésil.

Après avoir marqué son but dans ce match du championnat brésilien, Diego Souza s'est dirigé vers une caméra pour prendre cette posture caractéristique des partisans de l'ex-capitaine de l'armée. Sur ses lèvres, on pouvait aussi lire "Meu capitao", "mon capitaine" en français.

gi

Une célébration devenue rapidement l'un des sujets les plus discutés sur le Twitter brésilien, sans surprise divisé entre les critiques du geste et les louanges sur la prise de position assumée.

Fervent défenseur des armes et nostalgique de la dictature militaire, Jair Bolsonaro a été élu président il y a une semaine.

"Tout le monde a son opinion sur la politique, j'espère que la mienne sera respectée", a tempéré le joueur de 33 ans à l'issue du match, conclu sur un nul 2-2.

Son club, lui, a tenu à prendre ses distances avec cet épisode auprès de GloboEsporte, expliquant que la célébration de Souza ne "représente pas la position" de l'institution.

Diego Souza devient, en tout cas, le dernier footballeur brésilien en date à manifester publiquement sa sympathie pour le président Bolsonaro, après plusieurs célébrités comme Felipe Melo, Lucas Moura ou les anciennes gloires Ronaldinho et Rivaldo.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.