DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L’UE roule toujours au diesel

Vous lisez :

L’UE roule toujours au diesel

L’UE roule toujours au diesel
@ Copyright :
REUTERS/Fabrizio Bensch
Taille du texte Aa Aa

Trois ans après le scandale du Dieselgate, les constructeurs de voiture semblent avoir peu progressé en matière de protection de l'environnement. C'est le constat dressé lors du sommet du diesel à Bruxelles. Selon les experts il y aurait 43 millions de véhicule diesel en circulation en Europe contre 29 millions en 2015. Responsables politiques, environnementaux et professionnels de la santé réunis à cette occasion soulignent que des solutions existent pourtant. "Il y a une chance que les constructeurs comprennent que nous avons besoin de plus d'électrification et qu'il faut accélérer l'innovation parce que l'ensemble du modèle économique traditionnel change", explique Connie Hedegaard, membre du Conseil durabilité chez Volkswagen et ancienne Commissaire européenne chargée du Climat.

Les participants pressent les Etats membres et les institutions européennes à se coordonner afin de réaliser des tests indépendants en conditions réelles. Les élus locaux, qui ont déjà mis en place des interdictions de voitures diesel et des zones à faible émission, proposent même d'aller plus loin. "Nous devrions amener le prix dans le produit et si vous fabriquez un produit polluant à son origine ou en fin de chaîne, il faudrait le faire payer, taxer cela. Les produits de meilleure qualité seraient moins taxés" suggère l’adjoint au maire d’Utrecht (Pays-Bas), Victor Everhardt.

Si les grandes villes d'Europe de l'Ouest cherchent à se débarrasser des véhicules diesel, toutes ces voitures se retrouvent de plus en plus à l'Est. Les responsables présents à Bruxelles demandent aux autorités d'empêcher cette fuite à l'autre bout du continent ou en Afrique.