DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L’avenir du partenariat transatlantique après les élections de mi-mandat

Vous lisez :

L’avenir du partenariat transatlantique après les élections de mi-mandat

L’avenir du partenariat transatlantique après les élections de mi-mandat
Taille du texte Aa Aa

Le président américain a fait de l'Union européenne l'une de ses cibles privilégiées. Donald Trump est apparu parfois déterminé à changer ses interlocuteurs dans les capitales du Vieux continent, défiant par la même occasion l'approche pro-européenne défendue jusqu'à maintenant par Washington. Mais désormais la Maison Blanche n'a plus la main sur l'ensemble du Congrès et certains en Europe espèrent voir un changement de ton dans les relations transatlantiques. Pour Corinna Horst, chercheure au German Marshall Fund, cela est cependant peu probable. "Donald Trump va maintenir son programme nationaliste et souverainiste et il poursuivra son discours racial et sa rhétorique nationaliste", affirme-t-elle.

Regarder au-delà des frontières de l'UE

Après les menaces de Donald Trump contre l'Europe à propos de l'Otan ou des relations commerciales, la France estime qu'il faut saisir cette opportunité pour renforcer l'unité entre les Etats membres. Shada Islam de Friends of Europe pense même qu'il faut même aller au-delà et réfléchir à de nouveaux partenariats. "Nous ne pouvons pas nous désolidariser des Etats-Unis mais cela ne veut pas dire que nous ne devrions pas nous engager avec d'autres partenaires. Et c'est pourquoi il est si important de se rapprocher du Canada, du Japon, de la Chine", précise-t-elle. Les deux prochaines années du mandat de Donald Trump permettront de juger si le partenariat transatlantique est indissoluble ou non.