DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris-2024:6,7 millions d'euros d'excédent pour la candidature, rendus aux partenaires publics

Vous lisez :

Paris-2024:6,7 millions d'euros d'excédent pour la candidature, rendus aux partenaires publics

Paris-2024:6,7 millions d'euros d'excédent pour la candidature, rendus aux partenaires publics
Taille du texte Aa Aa

La structure de la candidature des jeux Olympiques de Paris-2024 a été officiellement dissoute jeudi, avec un excédent de 6,7 millions d'euros, rendus aux partenaires publics, a annoncé le comité d'organisation des JO (COJO).

Début 2018, un excédent de 5 millions d'euros avait déjà été annoncé par Paris-2024, qui revoit donc ce chiffre à la hausse. La candidature disposait d'un budget de 60 millions d'euros, avec 30 millions venant de ses partenaires publics (Etat, ville de Paris, région Ile-de-France) et 30 millions des sponsors.

gi

"Ces 6,7 millions d'euros seront redistribués aux membres fondateurs", c'est-à-dire les partenaires publics, "qui avaient participé au financement du comité de candidature Paris-2024. L'intégralité de ces sommes sera consacrée au financement d'actions en faveur du développement de la pratique sportive", a indiqué le COJO dans un communiqué, après une assemblée générale de dissolution du Groupement d'intérêt public (GIP) Paris-2024.

Le patron du COJO, Tony Estanguet, s'est également félicité d'accueillir au sein du conseil d'administration du comité d'organisation, en tant que personnalités qualifiées, le populaire médecin-animateur Michel Cymes, et le président du Samu Social de Paris, Eric Pliez.

"Leur expertise respective dans les domaines de la santé et de l'insertion nous sera extrêmement précieuse pour renforcer l'impact des Jeux de Paris 2024", a déclaré l'ancien champion olympique de canoë-kayak.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.