DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un militaire thaïlandais arrêté pour des viols sur 75 mineurs

Vous lisez :

Un militaire thaïlandais arrêté pour des viols sur 75 mineurs

Un militaire thaïlandais arrêté pour des viols sur 75 mineurs
Taille du texte Aa Aa

Un sergent-major de l'armée thaïlandaise, atteint du VIH, a été interpellé, soupçonné d'avoir violé 75 adolescents, a appris l'AFP jeudi de source policière.

Le militaire, âgé de 43 ans, a été arrêté à son domicile et limogé de l'armée mercredi, a précisé le major-général Surachate Hakparn.

gi

75 garçons, âgés de 13 à 18 ans, auraient été violés, d'après lui.

"Nous avons des preuves claires à ce sujet et il a reconnu les faits", a précisé Surachate Hakparn.

Les enquêteurs soupçonnent l'existence d'autres cas.

Le suspect utilisait les réseaux sociaux, en particulier Blued une application destinée à la communauté homosexuelle.

Pour attirer les adolescents, il postait des photos de jeunes hommes sur son profil page. Il leur demandait ensuite de lui envoyer des clichés de leurs organes génitaux, puis les invitait à le rencontrer.

Après les avoir menacés de publier les photos qu'ils lui avaient adressées, il les agressait sexuellement.

Des tests vont être pratiqués sur les victimes afin de savoir si certaines ont pu être infectées par le VIH.

Le militaire a été inculpé notamment pour viols et attouchements sur mineurs. Il encourt 20 ans de prison.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.