DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe Davis: Gasquet forfait, premier accroc vers la finale

Vous lisez :

Coupe Davis: Gasquet forfait, premier accroc vers la finale

Taille du texte Aa Aa

Ca commence mal. Dès le début du stage de préparation pour la finale de Coupe Davis sur terre battue face à la Croatie, la France compte un atout de moins: Richard Gasquet a dû déclarer forfait, obligeant le capitaine Yannick a Noah à modifier ses plans à dix jours du rendez-vous à Lille.

Le réservoir bleu était déjà bien mince. Il s'est carrément appauvri. A dix jours du tirage au sort pour la finale face aux Croates (23 au 25 novembre), le groupe France a perdu son joker.

gi

Richard Gasquet, meilleur bleu au classement (26e), et surtout l'un des Français les plus en forme de la fin de saison, a dû jeter l'éponge dès le premier jour du stage commando qui a débuté lundi à Marcq-en-Baroeul (Nord).

"Extrêmement déçu de devoir annoncer mon forfait pour la finale. À fond avec mes coéquipiers pour aller chercher une nouvelle victoire", a simplement tweeté le joueur. Un vrai coup dur pour la bande à Noah.

Pour l'instant, rien n'a filtré sur la nature de la blessure l'ayant contrait à renoncer. Une chose est sûre, ce forfait contrecarre les plans de Yannick Noah qui pouvait compter sur un joueur capable d'être aligné dans les simples et en double, ce qu'il avait fait en finale face à la Belgique la saison dernière associé à Pierre-Hugues Herbert.

Le capitaine de l'équipe de France devrait théoriquement rappeler un autre joueur pour pallier ce forfait, mais avec Yannick Noah, rien n'est jamais forcément logique.

Richard Gasquet avait été présélectionné pour cette finale aux côtés de Lucas Pouille, Jo-Wilfried Tsonga, tout juste de retour sur le circuit après de longs mois d'absence, Jérémy Chardy et la paire de double Mahut-Herbert actuellement à Londres pour y disputer le Masters.

- Appel de dernière minute? -

Si Yannick Noah opte pour un appel de dernière minute, il devra alors convoquer un des joueurs qu'il a écartés comme Gilles Simon, Benoît Paire, Adrian Mannarino ou pourquoi pas Gaël Monfils. Des joueurs en vacances depuis une dizaine de jours, et qui ont déjà dû digérer leur non-sélection. Le challenge consistera alors à les remotiver.

Il a en tout cas le temps pour le faire puisqu'il a jusqu'à mardi 16h00 pour déposer sa liste auprès de l'ITF.

Mais Yannick Noah a été habitué cette saison à racler les fonds de tiroirs et s'adapter, avec succès, aux nombreuses blessures qui ont touché les Bleus. Il n'a pas pu compter sur Tsonga, blessé pendant sept mois, et qui vient à peine d'effectuer son retour sur le circuit fin septembre. Il n'a pas pu plus compter sur Gaël Monfils, lui aussi souvent blessé avant les échéances de Coupe Davis. Et Richard Gasquet avait déjà dû renoncer en quarts de finale face à l'Italie.

Cette carte en moins ne fait en tout cas pas grimper la cote des Bleus face aux Croates, a priori favoris sur le papier. Leurs deux joueurs de simples, Marin Cilic (7e) et Borna Coric (12e) sont bien mieux classés que les Français. Le meilleur dans le groupe après le forfait de Richard Gasquet, Lucas Pouille, pointe à la 32e place après une saison noire. Une couleur que l'on pourrait également associer à l'ensemble des joueurs français pour qualifier leur parcours cette année.

Cette dernière finale de Coupe Davis dans son format actuel, épilogue d'une longue et pénible saison pour les Bleus, s'annonce décidément compliquée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.