DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA: Parker se régale, Ntilikina coince

Vous lisez :

NBA: Parker se régale, Ntilikina coince

NBA: Parker se régale, Ntilikina coince
Taille du texte Aa Aa

On n'arrête plus Tony Parker: revigoré par son transfert à Charlotte, le vétéran français a marqué 24 points lors de la victoire de son équipe à Détroit (113-103) dimanche, tandis que Frank Ntilikina a été rapidement rappelé sur le banc lors de la déroute des Knicks face à Orlando (115-89).

A 36 ans, alors qu'il dispute sa 18e saison en NBA, Parker continue de surprendre.

gi

"Il n'a toujours pas perdu sa rapidité de déplacement et sa réactivité, on n'a jamais réussi à le stopper", a constaté Dwane Casey, l'entraîneur de Détroit.

"On a vu encore une fois pourquoi il allait entrer au Hall of Fame", a-t-il admiré.

Le quadruple champion NBA, arrivé cet été à Charlotte en provenance de San Antonio, a écoeuré les Pistons avec 24 points en 28 minutes de jeu, 3 rebonds et 4 passes décisives.

Il a également impressionné à nouveau ses coéquipiers.

"Tony est un leader, il apporte de la passion et une attitude de +winner+, il sait comment gagner des matches", a apprécié Kemba Walker.

L'association Parker/Walker fait des ravages: "TP", doublure au poste de meneur, permet à Walker de souffler, mais ils sont de plus en plus souvent sur le terrain ensemble dans le "money time".

"J'adore jouer avec Kemba, c'est facile de jouer avec lui, cela fonctionne bien", a noté Parker.

- "Un plaisir" -

"Ce qu'on fait dans le 4e quart-temps lors des trois derniers matches est vraiment bien", a-t-il constaté alors que Charlotte a remporté trois de ses quatre derniers matches et s'est replacé à la 5e place de la conférence Est (7 v-6 d).

Parker se régale dans son rôle de mentor: "On a de bons jeunes, ils ont envie d'apprendre, c'est un plaisir d'être à leurs côtés", a-t-il admis.

Un autre Français, Evan Fournier, a passé une bonne soirée au Madison Square Garden, au détriment de son jeune compatriote, Frank Ntilikina.

Fournier (12 pts en 19 min) et le Magic ont surclassé les Knicks, limités à dix points dans un premier quart-temps catastrophique.

Rappelé rapidement sur le banc par son entraîneur David Fizdale, Ntilikina n'a eu que six minutes de jeu à se mettre sous la dent et a fini la rencontre avec un petit rebond.

L'ancien Strasbourgeois a peut-être perdu son statut de titulaire, scénario que Fizdale n'a pas voulu commenter: "Je voulais voir d'autres configurations, Frank était en difficultés au shoot", a-t-il simplement noté.

Les Knicks, conspués par leurs supporters, ont perdu quatre de leurs cinq derniers matches et sont 12es de la conférence Est (4 v-10 d).

- Trois à la suite pour les Lakers -

De son côté, James Harden s'est réveillé et a offert à Houston sa première victoire à domicile de la saison en marquant 40 points face à Indiana, battu 115 à 103.

Harden, MVP (meilleur joueur de NBA) en titre, a amélioré de quatre unités son record de points de la saison (36).

Son alter ego Chris Paul a ajouté 26 points, tandis que Carmelo Anthony, officiellement malade et officieusement sur le départ, a manqué son deuxième match de suite.

Les Rockets, meilleure équipe de la saison régulière en 2017-18, avaient perdu leurs quatre précédents matches devant leur public et restaient sur deux défaites inquiétantes à Oklahoma City (98-80) et San Antonio (96-89).

Ils restent coincés à la 12e place de la conférence Ouest (5 v-7 d), très loin de Golden State (11 v-2 d).

Pour la première fois de la saison, les Lakers ont enchaîné trois victoires de suite en battant Atlanta 107 à 106.

LeBron James a marqué 26 points, mais le héros de la soirée s'appelle Tyson Chandler qui a sauvé les Lakers avec un contre monumental sur la dernière possession de balle face au "rookie" Trae Young.

Les Lakers qui ont remporté cinq de leurs six derniers matches, ont bondi à la 8e place (7 v-6 d).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.