DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bleus: une défense fragilisée contre les Pays-Bas

Vous lisez :

Bleus: une défense fragilisée contre les Pays-Bas

Bleus: une défense fragilisée contre les Pays-Bas
Taille du texte Aa Aa

Entre forfaits et méformes, l'équipe de France aborde son déplacement aux Pays-Bas vendredi en Ligue des nations avec une défense affaiblie, alors qu'il faudra contenir Memphis Depay et les siens.

- Des doutes sur les latéraux -

gi

Sur le côté gauche, Didier Deschamps doit composer sans Lucas Hernandez ni Benjamin Mendy, blessés. "De par ce qu'il a fait à la Coupe du monde", Hernandez s'était pourtant imposé comme un "élément moteur" en sélection, comme l'a reconnu le sélectionneur lundi à Clairefontaine. C'était d'ailleurs le joueur de l'Atlético Madrid qui avait sonné la révolte contre l'Allemagne (2-1) il y a un mois en offrant un superbe centre pour le premier des deux buts d'Antoine Griezmann.

Sans sa grinta, et en l'absence de Benjamin Mendy, les Bleus s'en remettent à Lucas Digne (25 ans, 22 sélections), souvent convenable mais rarement tranchant en sélection. Sa doublure Ferland Mendy, 23 ans, découvre quant à lui l'équipe de France et semble avoir peu de chances de débuter vendredi à Rotterdam.

Sur l'aile droite, Benjamin Pavard vit pour sa part un début de saison catastrophique avec Stuttgart, même s'il a enfin retrouvé un peu le sourire avec la victoire de son équipe 2-0 à Nuremberg samedi. Exceptée cette rencontre, Pavard enchaîne les prestations moyennes voire médiocres en Bundesliga. Deschamps l'a défendu publiquement: "En toute sincérité, Benjamin Pavard n'était pas le meilleur arrière droit de la Coupe du monde et aujourd'hui n'est pas le plus mauvais", insiste DD. "Ca peut arriver que des joueurs ponctuellement soient un peu moins bien".

Le technicien n'a d'ailleurs pas trop le choix, vu l'état de forme du N.2 Djibril Sidibé, en grande difficulté avec l'AS Monaco.

- Kimpembe dans le dur -

En charnière centrale, le sélectionneur est à nouveau privé du Barcelonais Samuel Umtiti. Seule satisfaction, son compère du Mondial Raphaël Varane a l'air de se remettre de sa blessure aux adducteurs. Le défenseur central du Real Madrid a réalisé un entraînement complet lundi à Clairefontaine. Il s'est même offert une jolie reprise de volée, sous les vivats du public: "Varane, Ballon d'Or !", a-t-on pu entendre alors que joueur de 25 ans est en lice pour la prestigieuse récompense, décernée le 3 décembre prochain.

Un peu plus tôt, en conférence de presse, Deschamps avait affiché sa confiance quant à la présence de son vice-capitaine contre les Pays-Bas: "j'ai échangé avec lui, il va bien". Si Varane est bien de la partie, il faudra néanmoins trouver avec quel joueur l'associer en charnière. Sur le papier, la place devrait échoir à Presnel Kimpembe (23 ans, 5 sélections), déjà titulaire en octobre en l'absence d'Umtiti.

Seul problème, le Parisien avait complètement manqué ses deux matches contre l'Islande (2-2) et l'Allemagne (2-1), en provoquant notamment un penalty en faveur de la Mannschaft. "Pas de souci avec Kim'", assure Deschamps. "Je suis convaincu que les deux matches du dernier rassemblement lui serviront, même s'il y a eu du négatif. C'est quelqu'un qui écoute et doit être amené à corriger certaines choses. (...) C'est un peu de tout, un peu plus de concentration et de lucidité pour gagner en efficacité".

Dans le groupe, les deux autres défenseurs centraux sont Mamadou Sakho (Crystal Palace) et Adil Rami (Marseille). Le premier n'a plus porté le maillot bleu depuis mars 2016, tandis que le second a vécu un début de saison très difficile avec l'OM, avant son superbe match et son but de la tête dimanche contre Dijon (2-0).

En face, il faudra tenir tête à des Néerlandais en réussite, à l'image de leur victoire 3-0 contre l'Allemagne le 13 octobre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.