DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Masters: demi-finale en vue pour Djokovic, facile vainqueur de Zverev

Vous lisez :

Masters: demi-finale en vue pour Djokovic, facile vainqueur de Zverev

Taille du texte Aa Aa

Demi-finale en vue: Novak Djokovic n'a pas eu à forcer son talent pour battre l'Allemand Alexander Zverev en deux manches (6-4, 6-1), et s'avance à grand pas vers le dernier carré du Masters, mercredi à Londres.

Assuré de finir l'année à la place de N.1 mondial, Djokovic validera son billet en demies du tournoi réunissant les huit meilleurs joueurs de la saison, si l'Américain John Isner (10e) venait à remporter au moins un set en soirée contre le Croate Marin Cilic (7e).

gi

"Pour être honnête, je ne pense pas que ça a été un match d'une grande qualité, vu du court en tous cas", a estimé en conférence de presse le détenteur de 14 couronnes de Grand Chelem, avouant être un peu enrhumé à Londres, comme ce fut le cas il y a deux semaines au Masters 1000 de Paris.

Le suspense aura finalement duré moins d'une heure pour cette affiche entre Djokovic, qui a facilement battu Isner à Londres lundi (6-4, 6-3), et Zverev, qui a du s'employer un peu plus pour venir à bout de Cilic (7-6 (7/5), 7-6 (7/1)), pour leur entrée en lice au Masters.

Mais l'issue a une nouvelle fois été défavorable à l'Allemand de 21 ans, balayé il y a un peu plus d'un mois en une heure (6-2, 6-1), en demi-finale du Masters 1000 de Shanghai.

Zverev a accroché "Nole" pendant une cinquantaine de minutes, grâce à un excellent service. Il a notamment été flashé à 230 km/h sur un ace et tournait à plus de 80% de première balle sur ses quatre premiers jeux de service.

"C'était encore plus dur que contre Isner", réputé être l'un des tous meilleurs serveurs du circuit, a lâché sur le court Djokovic, qui est considéré comme l'un des meilleurs relanceurs et a fait le dos rond pendant cette entame presque parfaite de la pépite allemande.

- Occasion ratée -

Mais Zverev a ensuite raté une belle occasion en laissant filer deux balles de break à quatre jeux partout, puis a totalement baissé son niveau de jeu pour s'incliner logiquement en une heure et quart.

"A 5-4 contre moi avec un break de retard, face à Zverev qui servait bien dans le premier set, ça aurait été difficile pour moi", a ajouté Djokovic.

A Londres, Djokovic vise un sixième sacre au Masters pour égaler le record de Roger Federer. Cela viendrait couronner son exceptionnel retour au premier plan depuis six mois: victoires en Grand Chelem à Wimbledon et l'US Open et en Masters 1000 à Cincinnati et Shanghai.

Avant d'arriver à Londres, il a atteint la finale du Masters 1000 de Paris, s'inclinant en finale contre le Russe Karen Khachanov qui a mis fin à sa série de 22 succès consécutifs.

Ce parcours quasi sans faute lui a permis de ravir la place de N.1 mondial à l'Espagnol Rafael Nadal, blessé aux abdominaux et forfait pour ce Masters.

Jeudi, Federer affrontera le Sud-Africain Kevin Anderson, invaincu en deux matches à Londres pour sa première au Masters et en position très favorable, dans un groupe où tout reste à jouer.

Le Suisse, pour sa 16e participation - autre record qu'il détient avec le nombre de sacres - s'est incliné dimanche, méconnaissable contre le Japonais Kei Nishikori (7-6 (7/4), 6-3), puis s'est relancé contre l'Autrichien Dominic Thiem (6-2, 6-3).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.