DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Biathlon/Dopage: 12 critères définis pour la réintégration de la Fédération russe

Vous lisez :

Biathlon/Dopage: 12 critères définis pour la réintégration de la Fédération russe

Taille du texte Aa Aa

Une délégation de la Fédération internationale de biathlon (IBU) a présenté jeudi à Moscou les 12 critères définis pour la réintégration complète de la Fédération russe (RBU), sanctionnée en raison d'un système de dopage institutionnalisé.

Parmi les critères figurent notamment l'élaboration d'un programme de contrôles antidopage pour les biathlètes russes, le remboursement des nombreux coûts générés par cette affaire (rapport McLaren sur le dopage russe, recours déposés par la Russie devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), réunions extraordinaires du Bureau exécutif et du Congrès de l'IBU sur le sujet).

gi

L'IBU exige également la mise en place d'un plan de prévention du dopage, un accès à la base de données du laboratoire de Moscou et une pleine coopération dans les enquêtes concernant des infractions passées à la législation antidopage.

L'Agence russe antidopage (RUSADA), dont les sanctions ont été levées en septembre par l'Agence Mondiale antidopage (AMA), devra aussi rester en conformité avec le Code mondial antidopage.

"L'IBU a présenté des critères clairs et fermes pour la réintégration de la RBU, qui reflètent la nécessité absolue de protéger les athlètes propres et de garantir des conditions de concurrence équitables. Les critères garantiront également que la RBU mettra en place des structures efficaces pour empêcher les problèmes du passé de se reproduire à l'avenir", a déclaré le nouveau président de l'IBU Olle Dahlin à l'issue d'une rencontre avec une délégation de la RBU, de la RUSADA, du ministère des Sports russe et du Comité olympique russe.

"Il reste du travail à fournir avant une réintégration pleine et entière lors du Congrès extraordinaire de l'IBU en 2019", a-t-il ajouté.

Le 10 décembre 2017, à la suite des conclusions des commissions Schmid et Oswald du Comité international olympique (CIO) sur un dopage institutionnalisé dans le sport russe entre 2011 et 2015, la RBU avait été rétrogradée au statut de membre provisoire de l'IBU.

La RBU dispose de droits limités mais les biathlètes russes peuvent cependant participer aux compétitions internationales.

M. Dahlin a été élu en septembre à la tête de l'IBU, au centre d'un immense scandale depuis la démission en avril de son président norvégien Anders Besseberg. Ce dernier est accusé d'avoir touché plusieurs centaines de milliers d'euros de pots-de-vin pour protéger les intérêts russes et cacher des cas de dopage de sportifs russes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.