DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Masters: Federer cale encore en demi-finale

Vous lisez :

Masters: Federer cale encore en demi-finale

Taille du texte Aa Aa

Roger Federer, qui visait son 100e titre ATP et son 7e Masters, a été battu samedi en demi-finale 7-5, 7-6 (7/5) par l'Allemand Alexander Zverev, 5e mondial, qui jouera sa première finale du prestigieux "tournoi des maîtres" londonien.

Le jeune Allemand de 21 ans a livré une prestation convaincante et rencontrera dimanche le vainqueur du match prévu en soirée entre le Serbe Novak Djokovic, numéro 1 mondial, et le Sud-Africain Kevin Anderson (N.6).

"J'ai joué Novak il y a quelques jours ici, cela ne s'est pas très bien passé (défaite 6-4, 6-1) donc j'ai peut-être une légère préférence pour son adversaire", a souri Zverev.

gi

L'Allemand a déjà remporté trois Masters 1000 (Madrid en 2018, Toronto et Rome en 2017) mais n'a jamais fait mieux qu'un quart de finale en Grand Chelem, cette année à Roland Garros.

Incarnation de la jeune génération, il est le plus jeune joueur à atteindre la finale du Masters depuis l'Argentin Juan Martin del Potro en 2009. Il tentera dimanche d'imiter son entraîneur, Ivan Lendl, vainqueur en 1982 du premier de ses cinq Masters, à 21 ans.

- Zverev s'excuse -

Federer laisse à Djokovic la possibilité d'égaler son record de sacres (6) dans ce tournoi qui réunit chaque année les huit meilleurs joueurs de la saison. Le Suisse aux 20 titres du Grand Chelem va terminer l'année au troisième rang mondial.

Éliminé par le Belge David Goffin en 2017, c'est la deuxième année consécutive que le Maestro cède en demi-finale à Londres, où il n'a plus remporté le Masters depuis 2011.

Après sa victoire, Zverev a adressé des excuses au public et à Federer, à cause d'un point rejoué au tie-break du deuxième set: un ramasseur avait lâché une balle en cours de jeu, l'Allemand avait arrêté de jouer et l'arbitre avait imposé de rejouer le point, Zverev servant un ace pour recoller à 4-4.

"Je m'excuse pour cette situation. C'est la règle, nous devions rejouer le point", a expliqué Zverev, visiblement ennuyé. "Je me suis excusé auprès de Roger au filet, je veux m'excuser auprès de la foule, je sais qu'il y a beaucoup de fans de Roger ici. Je suis désolé que cela se soit produit".

Mais l'Allemand n'a pas volé sa finale, loin de là. Très solide, il a imposé son jeu sur les points importants alors que le Suisse a commis des fautes inhabituelles.

- Federer court après le score -

Dans la première manche, les deux joueurs se dirigeaient vers un tie-break quand, à 6-5 sur le service de Federer, l'Allemand a réalisé un excellent jeu de retour, conclu à sa première balle de break.

Dans la deuxième, le public a bruyamment soutenu le Bâlois et s'est enthousiasmé lorsqu'il a fait le break pour mener 2-1. Mais Federer, en panne de premières balles (57% sur l'ensemble du match) et parfois imprécis en attaque (20 fautes directes, 13 coups gagnants), a cédé son service dans la foulée.

Condamné à courir après le score, le Suisse a parfois semblé en manque d'inspiration, alors que son adversaire, au deuxième set, a réussi un quasi sans-faute au filet (9 points marqués sur 10 montées).

Le Suisse, qui disputait sa quinzième demi-finale du Masters, est quand même parvenu à emmener l'Allemand dans un jeu décisif conclu par Zverev sur sa seconde balle de match, après 1h34 de jeu.

"Je ne pense pas avoir bien frappé mes coups pendant la majorité du match", a concédé Federer. "Peut être que je n'ai pas assez poussé, que j'étais trop juste pour faire la différence. J'ai couru après le score la plupart du temps, et ça finit par vous rattraper", a conclu le Maestro battu.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.