DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Première visite officielle du nouveau président irakien en Iran

Vous lisez :

Première visite officielle du nouveau président irakien en Iran

Première visite officielle du nouveau président irakien en Iran
Taille du texte Aa Aa

Le nouveau président irakien Barham Saleh a appelé samedi à "un nouvel ordre" dans la région, à l'occasion d'une visite officielle en Iran, sa première depuis son élection en octobre.

M. Saleh a rencontré son homologue iranien, Hassan Rohani, avec lequel il a discuté notamment des échanges commerciaux.

gi

"Il est temps pour un nouvel ordre qui puisse satisfaire les intérêts de tous les pays de la région", a indiqué M. Saleh lors d'une conférence de presse à Téhéran, selon une traduction de ses propos par la télévision d'Etat iranienne.

"Nous estimons que l'Iran a un important rôle à jouer dans ce nouvel ordre", a-t-il ajouté.

Kurde modéré, Barham Saleh, 58 ans, a été élu en octobre dernier au poste purement honorifique de président de l'Irak.

M. Rohani a de son côté assuré que les deux pays voisins avaient convenu d'augmenter les échanges de 12 à 20 milliards de dollars.

"La sécurité et la stabilité dans toute la région est dans l'intérêt de tous. Nous n'avons besoin d'aucune ingérence étrangère dans la région", a-t-il dit.

L’Iran exerce une grande influence en Irak depuis la chute de Saddam Hussein dans la foulée de l'invasion américaine en 2003 et a été un partenaire clé dans l'offensive des forces irakiennes qui ont chassé le groupe jihadiste Etat islamique (EI) de tous les centres urbains du pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.