DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dames: le PSG obtient le nul face à l'OL en prime time

Vous lisez :

Dames: le PSG obtient le nul face à l'OL en prime time

Dames: le PSG obtient le nul face à l'OL en prime time
Taille du texte Aa Aa

Les féminines du Paris SG ont obtenu le point du nul (1-1) dimanche soir lors du choc de la 10e journée de championnat face aux leaders lyonnaises, premier match de foot féminin retransmis en prime time à la télévision française.

Face à l'Olympique lyonnais, qui règne en maître sur le foot féminin hexagonal depuis 12 ans et triple champion d'Europe en titre, la tâche s'annonçait rude pour les joueuses d'Olivier Echouafni.

gi

D'autant que, outre les assauts des Lyonnaises, il leur a fallu résister à la pression d'un match retransmis pour la première fois sur le créneau-roi de Canal+, le sacro-saint match du dimanche soir. Le tout à quelques mois de la Coupe du monde féminine, qui se jouera en France en juin.

De quoi donner une dimension particulière à ce match de D1 féminine, fut-il entre le leader, Lyon, et son dauphin parisien.

Pour l'entraineur parisien, "cette date restera gravée" dans l'histoire du foot français, qui est "rentré dans une nouvelle ère". Ses joueuses, a poursuivi Olivier Echouafni, "on bien géré l’événement" malgré "une certaine pression".

Devant leur public et les 8.700 spectateurs du stade Jean-Bouin, voisin du Parc des Princes, ce sont justement les Parisiennes qui sont le mieux rentrées dans le match, en ouvrant le score au quart d'heure de jeu par Shuang Wang.

La Chinoise a profité d'une mauvaise relance de la gardienne adverse pour récupérer le ballon, dribbler avant de prendre son temps pour l'envoyer au fond des filets (1-0, 15e).

Les championnes de France n'ont attendu que quatre minutes pour réagir: sur un coup franc parfaitement frappé par Dzsenifer Marozsan, la capitaine lyonnaise Wendie Renard a égalisé d'une tête rageuse à bout portant (1-1, 19e).

- "Une bonne pub" -

Les Parisiennes ont ensuite dû faire le dos rond pour rentrer aux vestiaires à égalité car l'attaquante lyonnaise Ada Hegerberg a fait planer une menace constante (26e, 33e, 35e, 36e, 42e).

La deuxième période, plus hachée, avec beaucoup plus de fautes, a été plus équilibrée.

La gardienne parisienne a même repoussé, d'une claquette, un tir contré qui semblait aller au fond des filets dans ultimes instants du match.

Si les Parisiennes n'ont pas réussi à rééditer l'exploit de juin dernier, lorsqu'elles ont infligé à Lyon leur seule défaite de la saison en remportant la finale de la Coupe de France, elles auront au moins démontré que les Lyonnaises ne sont pas complétement injouables, elles qui restaient jusqu'à dimanche sur neuf victoires en autant de matches en championnat.

Le match a en tout cas été "une bonne pub pour le foot féminin", a jugé après le match le président de l'OL, Jean-Michel Aulas. "Ce n'est pas plus mal qu'il y ait eu match nul, cela permettra au championnat d'être plus indécis."

De quoi relancer l'intérêt d'une D1 qui, durant la dernière décennie, était joué d'avance. Et conquérir les téléspectateurs ?

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.